Lendemain de tempête: mon pays, c’est l’hiver

Montréal s’est retrouvée mercredi matin sous un manteau blanc d’une quarantaine de centimètres.
Photo: Catherine Legault Le Devoir Montréal s’est retrouvée mercredi matin sous un manteau blanc d’une quarantaine de centimètres.

L’importante tempête qui s’est abattue mardi et mercredi sur l’ensemble des régions du Québec a laissé de 15 à près de 40 centimètres de neige par endroits. Et la poudrerie a passablement compliqué les conditions routières sur un réseau moins achalandé qu’à l’habitude.

« Je pense qu’on a réussi cette nuit à éviter le pire », s’est félicité en matinée le premier ministre François Legault. « On est contents aussi de voir ce matin qu’il y a moins de gens sur les routes », a-t-il ajouté.

De fait, plusieurs établissements scolaires à travers le Québec ont décidé de fermer leurs portes, parfois dès 16 h la veille. À Montréal, c’est la totalité des écoles primaires et secondaires publiques et la majorité des écoles privées qui ont invité les élèves à rester à la maison. Une situation similaire dans le reste de la grande région métropolitaine.

Les activités ont aussi été suspendues dans les universités et cégeps. En revanche, les cours ont été maintenus à l’Université de Sherbrooke — à l’exception de son campus de Longueuil — et à l’Université du Québec à Chicoutimi.

Dès le milieu de l’après-midi mercredi, l’avertissement de tempête hivernale diffusé par Environnement Canada pour le sud du Québec a été levé. La dépression poursuivait sa course vers les maritimes au moment où ces lignes étaient écrites, touchant davantage l’est de la province. Le service fédéral prévoyait un total de 15 à 25 centimètres de neige sur ces régions, accompagné de bourrasques produisant de la poudrerie. « Ça devrait se tasser pour demain matin. Il ne restera plus grand-chose à tomber sur le Québec à compter de jeudi », a précisé l’un de ses météorologues, Simon Legault.

À Montréal, qui s’est retrouvée sous un manteau blanc d’une quarantaine de centimètres, le chargement de la neige a débuté dès mercredi soir, selon Jean-François Parenteau, responsable des services aux citoyens au comité exécutif de la Ville. L’opération doit durer entre sept et huit jours.

Vers 12 h 30, un camion-citerne s’est renversé sur l’autoroute 13 à la hauteur de Laval, entraînant la fermeture temporaire du tronçon. Les autorités ont dû procéder à la récupération de l’huile végétale que transportait la citerne du véhicule. L’incident a causé de la congestion, les automobilistes devant emprunter un détour par la voie de desserte entre les sorties Samson et Dagenais.

Chez Urgences-santé, le volume d’appels a été plus important en matinée avant de revenir à la normal dans le courant de l’après-midi, a indiqué Benoit Garneau, chef aux opérations. Outre l’incident survenu sur l’autoroute 13, aucun événement majeur n’était à signaler. Même son de cloche du côté de la Sûreté du Québec et des services de police de Montréal et de Laval.

Transports en commun

À Montréal, le métro a fonctionné sans encombre. Le réseau d’autobus de la STM a toutefois enregistré des retards lors de l’heure de pointe matinale, rattrapés en cours de journée. À Longueuil, Laval, Québec, Gatineau et Sherbrooke, les usagers du transport en commun ont eux aussi parfois dû prendre leur mal en patience.

Les services d’autobus interurbains ont été touchés par la tempête. Chez Orléans Express, tous les déplacements prévus sur le réseau en provenance et en direction de l’Est-du-Québec ont été décommandés mercredi.

De plus, quelque 150 vols annulés — arrivées et départs confondus — ont été recensés à l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau mardi, selon Marie-Claude Desgagnés, conseillère aux affaires publiques.

La dépression qui a survolé le Québec mardi et mercredi sera suivie d’une autre, cette fois de moindre ampleur, vendredi. « Sans être une tempête, c’est une autre bordée de neige qui arrive. Dans le sud de la province, elle pourrait être mêlée à de la pluie. Et un peu plus au nord, il est possible que les quantités soient de l’ordre des dix centimètres », a indiqué Simon Legault d’Environnement Canada.

Avec La Presse canadienne