Grand format Les photos de la semaine du 27 janvier

1 Chicago (États-Unis), 30 janvier 2019 | Transie de froid, Chicago était en partie paralysée mercredi, au coeur d’une vague de froid historique qui a soufflé cette semaine sur la région du Midwest américain. La chute du mercure a provoqué des coupures d’eau et d’électricité, des perturbations dans les transports et de nombreux accidents de la route. Les avions ont été cloués au sol mercredi, et la société de chemins de fer Amtrak a annulé tous ses trains au départ de Chicago. Ce vent polaire venu de l’Arctique et qui doit progressivement se déplacer vers l’est a affecté quelque 60 millions de personnes. Scott Olson/Getty Images/Agence France-Presse
2 Abou Simbel (Égypte), 27 janvier 2019 | Le président français a terminé, mardi, son voyage de trois jours en Égypte. Pendant son séjour — loin de la crise des gilets jaunes qui continue de secouer la France —, Emmanuel Macron a rencontré à deux reprises son homologue égyptien, Abdel Fattah al-Sissi. Lundi, lors d’une conférence de presse légèrement tendue, les deux hommes ont exprimé leurs désaccords sur la question particulièrement délicate des droits de la personne. Al-Sissi dirige le pays depuis la chute de Mohamed Morsi en 2014. Son régime autoritaire est la cible de vives critiques de défenseurs des droits de la personne. Plusieurs ONG avaient pressé M. Macron avant qu’il ne s’envole pour l’Égypte de suspendre les ventes d’armes susceptibles de servir à la répression d’opposants. Sur notre photo, le président français visite les ruines des temples d’Abou Simbel aux côtés de son épouse, Brigitte. Ludovic Marin Agence France-Presse
3 Montréal, 29 janvier 2018 | L’aventure Téo Taxi a connu une fin abrupte mardi. Le service lancé en 2015 par l’ex-dragon Alexandre Taillefer a été officiellement débranché par sa société mère, Taxelco, mettant quelque 450 chauffeurs au chômage. Une flotte de voitures électriques, une application dernier cri, des chauffeurs salariés : si le modèle a rapidement séduit la Caisse de dépôt et le Fonds FTQ — qui ont investi des millions de dollars — Téo s’est finalement heurté à des actionnaires qui n’avaient plus envie d’injecter de l’argent. Après être resté muet la veille, l’ex-dragon a fait la tournée des médias mercredi, n’hésitant pas à prendre toute la responsabilité de l’échec de l’entreprise. M. Taillefer n’était plus impliqué auprès de Taxelco depuis le mois de mai 2018 et a quitté le conseil d’administration. Paul Chiasson La Presse canadienne
4 La Havane (Cuba), 28 janvier 2019 | La dévastation pouvait se lire sur le visage des Cubains de La Havane lundi, frappés dans la nuit par une violente tornade. Le dernier bilan officiel des autorités faisait état d’au moins 4 personnes tuées et 195 blessés. Arbres déracinés, poteaux électriques arrachés, maisons aux toitures éventrées, si ce n’est carrément soufflées par les vents : pendant seize longues minutes, des vents de 300 km/h ont balayé des quartiers de la capitale cubaine, laissant des rues jonchées de débris. «Les gens ont senti comme le bruit d’un avion à réaction», a raconté à l’Agence France-Presse Armando Caymares, de l’Institut de météorologie du pays (Insmet). Quelque 1238 habitations ont été endommagées par la tornade, dont 124 sont entièrement détruites.  Adalberto Roque Agence France-Presse
5 Caracas (Venezuela), 30 janvier 2019 | La crise politique au Venezuela, qui s’est transportée sur la scène internationale, a continué cette semaine de secouer ce pays d’Amérique du Sud. Chacun de leur côté, les deux «présidents» (Nicolás Maduro, à la tête de l’État depuis 2013, et son vis-à-vis autoproclamé, Juan Guaidó) ont rivalisé de stratégies pour conserver — ou obtenir — l’appui de l’armée. M. Guaidó, qui jouit de l’appui de plusieurs puissances étrangères, dont le Canada, a poursuivi ses efforts pour rallier derrière lui le maximum de Vénézuéliens. Il a d’ailleurs appelé à une manifestation mercredi dernier et une autre, samedi. Il a prévenu vendredi qu’il n’était prêt à des négociations que si le départ de Nicolás Maduro était dans la balance. Une quarantaine de personnes ont été tuées et plus de 850 arrêtées selon l’ONU depuis le début des mobilisations le 21 janvier.  Juan Barreto Agence France-Presse
6 Québec, 29 janvier 2019 | Plusieurs centaines de personnes étaient réunies, mardi soir, à l’Université Laval pour souligner le deuxième anniversaire de l’attentat perpétré au Centre culturel islamique de Québec. Le 29 janvier 2017, six hommes avaient péri sous les balles du tireur qui avait ouvert le feu pendant l’heure de la prière. «Vous n’êtes pas seuls, le Québec tout entier se souvient», a déclaré le premier ministre François Legault aux proches des victimes. Lors de cette émouvante cérémonie, des messages d’espoir se sont mêlés aux prières et aux larmes. Un hommage a également été rendu à la paramédic Ariane Leblanc, qui avait porté secours aux victimes, et qui s’est par la suite enlevé la vie après avoir été aux prises avec un syndrome post-traumatique. Renaud Philippe Le Devoir
7 Kafr Lusin (Syrie), 29 janvier 2019 | Dans cet amoncellement de déchets situé près d’un camp de réfugiés, une jeune Syrienne déplacée ramasse des canettes vides. Une scène croquée mardi en Syrie à Kafr Lusin dans la province d’Idlib, près de la frontière turque. Des quelque trois millions de Syriens qui vivent aux alentours du bastion djihadiste d’Idlib, près de la moitié sont des personnes déplacées provenant d’autres régions du pays. Une cinquantaine de familles vivent dans le camp de Kafr Lusin, où la nourriture se fait rare. Mardi, à Washington cette fois, le chef du renseignement américain Dan Coats a prévenu le Congrès que le groupe armé État islamique comptait encore des milliers de combattants. Une déclaration qui contraste avec la décision annoncée en décembre par le président américain, Donald Trump, de retirer les troupes américaines déployées en Syrie. Aaref Watad Agence France-Presse
8 Madrid (Espagne), 28 janvier 2019 | À Madrid, lundi, des taxis ont bloqué l’avenue Castellana pour protester contre des services concurrents comme Uber et Cabify. Une action qui n’est pas passée inaperçue et qui marquait la huitième journée de leur grève «illimitée» pour obtenir une réglementation limitant la concurrence de ces services de taxi émergents. La police antiémeute a été appelée en renfort pour déloger les taxis. Jeudi dernier, les taxis de Barcelone ont mis fin à une grève de plusieurs jours après avoir obtenu une modification à la réglementation en Catalogne. Andrea Comas Agence France-Presse
9 Rio de Janeiro (Brésil), 28 janvier 2019 | Des manifestants se sont rassemblés, lundi, devant les bureaux de la compagnie minière Vale, à Rio de Janeiro, au Brésil. Une femme s’est détachée du lot pour s’agenouiller à côté d’un graffiti sur lequel on peut lire le mot «assassins» en portugais. La semaine dernière, la rupture du barrage de Brumadinho, appartenant à Vale, a causé la mort d’au moins 115 personnes, en plus de faire 248 disparus. Tant le gouvernement que la justice et le peuple réclament des explications à la minière. Cinq ingénieurs ont notamment été placés en détention préventive. En 2015, la rupture d’un autre barrage minier géré par Vale près de Mariana, à 120 km de Brumadinho, avait fait 19 morts. Silvia Izquierdo Agence France-Presse
10 Caracas (Venezuela), 30 janvier 2019 | Cette photo a été relayée par le bureau présidentiel vénézuélien. On y voit le président Nicolás Maduro faisant le V de la victoire avec ses doigts, aux côtés de Remigio Ceballos, le commandant du Commandement stratégique opérationnel des forces armées nationales bolivariennes, lors d’un rallye militaire à Caracas, mercredi. Alors qu’il est ouvertement défié par Juan Guaidó, qui s’est autoproclamé président par intérim la semaine dernière, Nicolás Maduro a accusé les déserteurs d’être devenus des « mercenaires » conspirant depuis la Colombie voisine pour diviser l’armée et fomenter un coup d’État. Marcelo Garcia/Présidence vénézuélienne/ Agence France-Presse