Gaz irritant dans le métro de Montréal: un suspect arrêté

Une altercation entre deux usagers du métro à la station Champ-de-Mars avait paralysé une bonne partie du réseau le 9 janvier dernier.
Photo: Guillaume Levasseur Archives Le Devoir Une altercation entre deux usagers du métro à la station Champ-de-Mars avait paralysé une bonne partie du réseau le 9 janvier dernier.

L’homme qui aurait paralysé le métro de Montréal en janvier dernier après avoir aspergé un autre usager d’un gaz irritant a été arrête a annoncé mercredi le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Âgé de 38 ans, le suspect n’a toutefois pas encore comparu au palais de justice de Montréal. Le SPVM n’a pas précisé à quelles accusations s’expose l’individu.

En pleine heure de pointe le 9 janvier, les lignes de métro orange, verte et jaune avaient été paralysées à la suite d’une altercation entre deux usagers qui a dégénéré. L’un des deux individus aurait aspergé l’autre d’un gaz irritant, possiblement du poivre de Cayenne.

Urgences-santé était intervenu auprès de huit personnes qui ont été incommodées par un gaz irritant dans les stations Champ-de-Mars et Berri-UQAM. Deux ont même dû être conduites à l’hôpital.

Autre arrestation

Le SPVM a également confirmé l’arrestation d’un autre individu dans une affaire de vol survenu à l’automne 2018. Le suspect, un homme de 29 ans, aurait assené des coups de pied au visage et à la tête d’un usager qui attendaient le passage du métro à la station Pie-IX, sur la ligne verte. La victime, qui ne connaissait pas l’agresseur, s’est fait voler son téléphone cellulaire.