En Outaouais, le pont couvert Kelly détruit par un incendie

Construit en 1923, d’une longueur de 27 mètres, le pont Kelly était un témoin du style architectural «Town élaboré».
Photo: Gérald Arbour Construit en 1923, d’une longueur de 27 mètres, le pont Kelly était un témoin du style architectural «Town élaboré».

C’était l’un des plus vieux témoins de l’époque des ponts couverts dans l’Outaouais : le pont de bois Kelly, dans la petite municipalité de Low, a été avalé par les flammes le samedi 19 janvier. L’incendie a tout de suite été considéré comme très suspect.

« Ç’a été un choc. La communauté a de la peine », indique Carole Robert, la mairesse de Low, en entrevue au Devoir. « Ce pont était un héritage, une attraction touristique. »

A-t-on projet de le reconstruire à l’identique, comme cela s’est fait en certains endroits ? « On va se réunir pour en parler. Nous sommes une petite communauté. Il est certain qu’on doit évaluer l’aide qui est disponible pour y arriver. On va faire des démarches en ce sens, en tout cas. »

Seulement huit ponts couverts subsistent désormais dans la région de l’Outaouais. Au Québec, plusieurs pontsde bois ont été la proie d’incendies criminels par le passé.

Spécialiste des ponts couverts, animateur du site pontscouverts.com, Pascal Conner compte au moins 15 ponts incendiés depuis le début des années 1980. « Le dernier remontait à août 2011 — le pont couvert Carrier, construit en 1955. Je dirais que c’est la cause principale pour la perte de nos ponts couverts, suivie de très près par la crue des eaux », explique Pascal Conner au Devoir.

Enquête criminelle

La mairesse de Low indique que la Sûreté du Québec mène une enquête criminelle. « On ne peut rien dire pour l’instant, nous demande la SQ. Mais il est certain qu’un pont comme ça ne prend pas en feu tout seul. Là, le chemin est fermé. »

Le Québec a compté environ 1000 ponts couverts au fil de son histoire. Des passionnés voués à leur étude les ont patiemment répertoriés.

Construit en 1923, d’une longueur de 27 mètres, le pont Kelly est un témoin du style architectural « Town élaboré ». Il était en service depuis près d’un siècle pour franchir, à creux de colline, le ruisseau Stag.

En 1997, son toit s’était effondré sous le poids de la neige. Il avait été restauré, puis à nouveau endommagé, cette fois par un véhicule. Cet accident avait nécessité sa fermeture pendant quelque temps. Depuis 2011, le pont Low était de nouveau ouvert à la circulation. À la suite de l’incendie de samedi, rien ne subsiste du pont. Il s’agit d’une perte totale.