Vents, neige et froid: ce qu’il faut savoir sur la tempête au Québec

Une vingtaine de centimètres de neige sont tombés sur la métropole dimanche.
Photo: Marie-France Coallier Le Devoir Une vingtaine de centimètres de neige sont tombés sur la métropole dimanche.

L’intense dépression qui a traversé tous les secteurs au sud du fleuve Saint-Laurent, dimanche, a laissé derrière elle d’importantes quantités de neige.

Une vingtaine de centimètres sont tombés sur Montréal et Québec, une trentaine en Estrie et en Beauce, et plus de 50 centimètres en Gaspésie, où des avertissements de blizzard étaient en vigueur dimanche.

Les vents ont provoqué de la poudrerie, ce qui a réduit considérablement la visibilité sur les routes. En début d’après-midi dimanche, celle-ci demeurait nulle dans certains secteurs des grandes régions de Montréal et de Québec, ainsi qu’à proximité de la frontière américaine.

Au poste frontalier de Lacolle, les autorités de l’État de New York ont interdit, dimanche, le passage des camions et des autobus.

Des tronçons de l’autoroute 20 et de la route 132 à l’est de Lévis ont été complètement fermés à la circulation en cours de journée dimanche.

Le ministère des Transports a fait état de plusieurs traversiers inopérants, notamment entre Matane et Baie-Comeau ainsi qu’entre Québec et Lévis.

Preuve des conditions difficiles, le ministère a invité dimanche les automobilistes qui devaient prendre la route à s’assurer d’être équipés d’une trousse de secours et à faire preuve de patience envers les véhicules d’entretien hivernal.

Routes et aéroports

La Sûreté du Québec avait lancé un appel à la prudence, dimanche, recommandant aux automobilistes de s’assurer que les vitres, le toit, le capot, les rétroviseurs et les phares de leur véhicule étaient bien dégagés.

Des dizaines de sorties de route et des collisions ont été répertoriées sur le territoire québécois. En fin de soirée, la Sûreté du Québec ne déplorait aucun blessé grave.

Du côté de la métropole, la Société de transport de Montréal (STM) dit avoir dérouté huit lignes d’autobus en raison de la fermeture des côtes Ridgewood, du Beaver Hall et Victoria.

Des retards ont été signalés dimanche et d’autres sont à prévoir lundi. La STM a averti qu’il pourrait être impossible de déployer la rampe aux arrêts de bus pour les personnes se déplaçant en fauteuil roulant.

La Ville de Montréal amorcera son opération de chargement de la neige lundi soir.

À l’aéroport Montréal-Trudeau, plus d’une centaine de vols ont été annulés ou reportés au courant de la journée de dimanche.

Marie-Claude Desgagnés, porte-parole d’Aéroports de Montréal, explique que la vaste majorité des vols retardés ou annulés sont des vols intérieurs ou à destination du nord-est des États-Unis.

« On recommande à tous les passagers, avant de se rendre à l’aéroport, de vérifier auprès de leur compagnie aérienne si leur vol est annulé ou retardé », souligne-t-elle.

À l’aéroport international Jean-Lesage de Québec, les retards ont principalement été occasionnés par les mauvaises conditions météorologiques dans les autres destinations.

« Nos pistes sont restées opérationnelles toute la journée, mentionne Laurianne Lapierre, conseillère aux communications. En raison de ce qui se passe dans les autres aéroports, il y a des vols qui ont dû être annulés ou encore retardés. »

Une combinaison rare

Selon le météorologue Alexandre Parent, d’Environnement Canada, cette combinaison « neige, froid et vents » se produit rarement au Québec. Il note que le mercure grimpe habituellement lors de tempêtes de neige, ce qui n’est pas le cas actuellement.

Ce froid extrême persistera d’ailleurs jusqu’à mercredi. Quant aux précipitations, elles se déplaceront graduellement vers l’est.

Avec Le Devoir