Tempête de neige dans l’est de la province: ce qu’il faut savoir

Environnement Canada prévoit des accumulations supplémentaires de 5 à 15 cm de neige.
Photo: Pedro Ruiz Archives Le Devoir Environnement Canada prévoit des accumulations supplémentaires de 5 à 15 cm de neige.

Environnement Canada a émis des avertissements de tempête hivernale pour plusieurs régions de l'est du Québec, jeudi. On prévoit des accumulations supplémentaires de 5 à 15 cm de neige. Les vents forts, combinés à la neige, contribuent à réduire la visibilité, la rendant presque nulle dans plusieurs secteurs de la Gaspésie et la Basse-Côte-Nord. Les conditions s'amélioreront graduellement au cours de la journée.

Quel est l'état des routes?

L’ensemble des routes qui avaient été fermées en raison de la tempête de neige qui a frappé l’est de la province ont été rouvertes en début d’après-midi jeudi.
 

La circulation lourde demeurait toutefois interdite entre l’Anse-Pleureuse et Rivière-au-Renard, sur la péninsule gaspésienne.
 

La réouverture ne signifie pas pour autant que la circulation est facile: Transport Québec fait état de chaussées enneigées avec des lames de neige et des visibilités réduites par endroits.
 

C’est notamment le cas de Sept-Îles à Kegaska, sur la Côte-Nord, et de Matane à Percé, en Gaspésie, où le ministère qualifie la circulation de difficile.
 

Au pire de la tempête, Transport Québec avait dû fermer la route 132 sur quelque 450 kilomètres entre Saint-Alexandre-de-Kamouraska et L’Anse-Pleureuse, le long du fleuve Saint-Laurent, de même que l’autoroute 20 entre Rivière-du-Loup et Notre-Dame-des-Neiges et entre Le Bic et Mont-Joli.
 

Sur la Côte-Nord, la 138 a dû être fermée de Sept-Îles jusqu’à Natashquan, et un peu plus loin, de Pointe-Parent à Kegaska.


Les écoles sont-elles fermées? Plusieurs commissions scolaires de la Gaspésieet du Bas-Saint-Laurent ont pris la décision de fermer les portes des écoles, jeudi, en raison des mauvaises conditions météorologiques. C'est le cas, notamment, des écoles des commissions scolaires des Phares et des Monts et Marées, dans le Bas-Saint-Laurent, et de la Commission scolaire du Fer, sur la Côte-Nord.