Rétrospective 2018 dans l’oeil de Catherine Legault

De rencontres intimistes en événements électrisants, nos photographes ont sélectionné pour vous les meilleures photos de leur année. Aujourd’hui, les moments choisis de Catherine Legault.

1

Joséphine Bacon a été pour moi la rencontre la plus mémorable de l’année 2018. Cette dame porte en elle un lourd passé, notamment une jeunesse que l’on devine difficile dans l’un des tristement célèbres pensionnats autochtones. Mais ce qui transparaît à son contact, c’est la lumière de cette femme et sa simplicité désarmante. Comme l’écrivait si justement le collègue Dominic Tardif dans l’article qui accompagnait cette séance photo, la poétesse innue est « à la fois hors du temps et profondément plantée dans l’instant présent ».

Catherine Legault Le Devoir
2

L’époustouflante finale du spectacle Slava’s Snowshow, présenté ces jours-ci sur les planches du théâtre Saint-Denis, à Montréal, n’a pas été de tout repos pour les photographes présents lors du lancement médiatique. Flashs de lumière inopinés, canon de confettis et mouvement rapide d’un long drap enlaçant le clown russe Slava Polounine ont nécessité un changement rapide des réglages de ma caméra. J’en suis sortie avec une seule bonne photo. Celle-ci.

Catherine Legault Le Devoir
3

Chaque dimanche, des centaines de jeunes fidèles viennent se recueillir à l’église la Chapelle, à Montréal, hébergée notamment à la Tohu, à l’école Père-Marquette et au théâtre Fairmount. Sur scène, les musiciens entament des chants de louange aux allures pop et rythmées. Ces mélodies deviennent rapidement de puissantes machines à faire surgir les émotions. Pour Raphaël Boulerice, 20 ans, au-delà des chansons, c’est une façon « d’avoir une relation avec Dieu ».

Catherine Legault Le Devoir
4

À 67 ans, Jean-Pierre Leduc était sur le point de célébrer son dernier Noël lorsque mon collègue Guillaume Lepage et moi-même l’avons rencontré. Dans sa chambre d’une maison de soins palliatifs de Terrebonne, l’ancien biker nous a touchés par son rire contagieux et ses yeux pétillants. Cette photo a été prise sur l’air de la chanson Hallelujah, interprétée par ses amis cubains venus le visiter quelques jours auparavant. Au son des premières notes, M. Leduc s’est immédiatement laissé bercer, fermant momentanément les yeux, le visage frappé par les rayons du soleil d’après-midi, un doigt dans les airs pour battre doucement le rythme de la musique.

Catherine Legault Le Devoir
5

Élections rime avec adrénaline pour les journalistes. Mon collègue Marco Bélair-Cirino et moi avons roulé jusqu’à la circonscription de Bonaventure, en Gaspésie, pour une tournée de reportages afin de rendre compte des enjeux qui touchent davantage la région. Tout juste arrivés à bon port, nous rencontrons Pierre et Marie-Hélène, pour qui la pêche n’a aucun secret. Un coucher de soleil et quatre maquereaux d’un seul coup, on ne pouvait demander mieux pour nous faire oublier dix heures de route !

Catherine Legault Le Devoir