Quoi retenir de la fin de semaine?

  • Québec solidaire en congrès

    Québec solidaire en congrès

    Québec solidaire (QS) tenait cette fin de semaine son congrès national à Montréal. Réunis pour dresser leur bilan de campagne, les membres du parti se sont entendus pour lancer une campagne de mobilisation sur la lutte contre les changements climatiques pour forcer la main du gouvernement caquiste.
     
    Les troupes solidaires ont aussi été occupées par la question de la laïcité de l’État, qui crée une certaine division. D’un côté, les solidaires pour un Québec inclusif se disent contre toute interdiction de port de signes religieux. De l’autre, le Collectif laïcité prône une laïcité totale. La position actuelle de QS s’appuie sur le compromis proposé dans le rapport Bouchard-Taylor. Les discussions autour de ce débat à venir se sont déroulées à huis clos dimanche, après que des membres du parti ont voté pour exclure les médias de la salle.

  • Autre week-end de mobilisation en France

    Autre week-end de mobilisation en France

    Environ 136 000 « gilets jaunes » se sont réunis lors de mobilisations dans différentes villes de France afin de faire entendre au gouvernement leurs revendications.
     
    Des affrontements ont éclaté avec les forces de l’ordre, notamment à Paris, Bordeaux, Toulouse et Marseille, faisant au moins 135 blessés. Près de 2000 personnes ont été placées en détention.

  • Yo-Yo Ma dans le métro

    Yo-Yo Ma dans le métro

    Un musicien de rue pas comme les autres s’est installé samedi dans la station Place-des-Arts, à Montréal, pour un concert enchanteur d’une vingtaine de minutes. Le célèbre violoncelliste Yo-Yo Ma a offert un spectacle gratuit au public qui s’est rassemblé pour un récital hors du temps, alors que les usagers du métro allaient et venaient autour. Il a conclu son spectacle par le fameux Hallelujah de Leonard Cohen.

  • Départ de John Kelly

    Départ de John Kelly

    Encore un départ dans l’entourage de Donald Trump. Le président américain a annoncé samedi le départ du secrétaire général de la Maison-Blanche, John Kelly. Il annoncera le nom de son successeur « dans un jour ou deux ».