Rare naissance d’un ourson polaire au zoo de Saint-Félicien

L’ourse Aisaqvak, âgée de 16 ans, a accouché pendant la nuit de mardi dernier.
Photo: Courtoisie / Zoo sauvage de Saint-Félicien L’ourse Aisaqvak, âgée de 16 ans, a accouché pendant la nuit de mardi dernier.

Rare événement dans un zoo québécois : un ourson blanc est né, mardi dernier, au Zoo sauvage de Saint-Félicien, dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

L’ourse Aisaqvak, âgée de 16 ans, a accouché pendant la nuit. C’est en entendant les cris du nouveau-né que les gardiens du zoo se sont rendu compte qu’ils avaient un nouveau pensionnaire.

Le zoo s’est réjoui de la nouvelle dans un communiqué diffusé vendredi matin.

   

Les employés essayaient depuis longtemps d’accoupler la femelle, qui demeure au sommet de son potentiel reproductif jusqu’à l’âge de 24 ans.

Les gardiens ont tenté pendant quatre printemps d’accoupler Aisaqvak avec son partenaire, l’ours Yellé, sans y parvenir. C’est finalement au printemps 2018 que ces efforts ont porté fruit.

Bien que l’ourson ait passé à travers les 72 heures les plus critiques, ses chances de survie demeurent toutefois fragiles, a indiqué le zoo.

« Mais les chances sont bonnes de voir grandir notre petit, grâce aux soins de sa maman et à l’équipe du zoo qui surveille de près leurs moindres gestes », a écrit l’institution dans le communiqué.

En 2015, 13 femelles avaient donné naissance à 20 oursons dans des zoos, mais seulement 50 % d’entre eux ont survécu.

Le bébé ours, dont le sexe ne sera pas connu avant quelques semaines, pesait environ 600 grammes à sa naissance, ce qui représente environ 0,18 % du poids de sa mère de 330 kg.

Si tout va bien, les visiteurs pourront voir Aisaqvak et son bébé dès le printemps prochain.