En bref: Calme plat à Kanesatake

Journée calme à Kanesatake, hier, au lendemain de la décision du juge Paul Chevalier d'interdire à trois des 14 Mohawks accusés d'avoir participé au siège du poste de police, en janvier, de retourner sur le territoire pendant la durée des procédures judiciaires.

Le juge a estimé que Robert Gabriel (un cousin du grand chef James Gabriel), Bradley Gabriel et François Pinsonneault représentaient toujours une menace à la sécurité des gens. De leur côté, les inculpés autorisés à rentrer chez eux devront respecter certaines conditions, notamment garder la paix et éviter d'entrer en contact avec James Gabriel, toujours en exil. On ignore encore quand les premières patrouilles conjointes composées par la Sûreté du Québec, la GRC et les peacekeepers mohawks commenceront leurs interventions.