En bref - Prostitution juvénile: un deuxième accusé reconnu coupable

L'ex-président du Carnaval de Québec, Yvan Cloutier, a été reconnu coupable de trois chefs d'accusation pour avoir eu des relations sexuelles rétribuées avec des prostituées d'âge mineur.

Le verdict est tombé après trois jours de délibérations. Le jury n'a donc pas cru Yvan Cloutier, qui niait avoir eu des relations sexuelles avec les plaignantes. L'accusé a été arrêté le 17 décembre 2002, dans le cadre du démantèlement du réseau de prostitution juvénile de Québec. Il est le deuxième des 17 présumés clients du réseau, après Robert Gillet, à être jugé. Fait inusité, les représentations sur sentence ont débuté dans les minutes suivant le verdict. La défense demande une absolution inconditionnelle, affirmant que Cloutier a déjà subi l'humiliation publique et qu'il ne représente aucun risque de récidive. La Couronne s'objecte à une telle absolution et demande plutôt une peine s'échelonnant entre le sursis et une courte période d'emprisonnement.