Michel Brûlé visé par un mandat d’arrestation

L'éditeur Michel Brûlé
Photo: Michaël Monnier Archives Le Devoir L'éditeur Michel Brûlé

L’enquête policière menée par le Service de police de la Ville de Québec sur l’éditeur Michel Brûlé a conduit au dépôt d’un chef d’accusation d’agression sexuelle.

Les documents de cour indiquent qu’un mandat d’arrestation a été lancé contre M. Brûlé lundi dernier. Le Service de police de la Ville de Québec a cependant précisé vendredi que le mandat n’avait pas encore été exécuté.

Les faits qui sont reprochés à Michel Brûlé se seraient produits le 1er février 2014 à Québec.

Allégations

Cette accusation survient un an après que Michel Brûlé eut fait l’objet d’allégations d’inconduites sexuelles formulées par sept anciennes employées, dans la foulée du mouvement de dénonciation #MoiAussi. Une femme avait aussi soutenu avoir été victime d’agression sexuelle de la part de l’éditeur en 2014.

À l’automne 2017, Michel Brûlé était candidat à la mairie du Plateau-Mont-Royal dans le cadre des élections municipales. Il avait abandonné la course après ces allégations tout en niant avoir eu des comportements déplacés. « Je ne suis pas un agresseur », avait-il déclaré.

En 2013, le fondateur des Éditions des Intouchables avait brigué le poste de maire de Montréal. Il avait alors recueilli un peu plus de 6800 voix.