Proche de la nature, loin des tracas dans les Laurentides

Stéphane Gagné Collaboration spéciale
La région est aussi très bien équipée pour tenir des activités de consolidation d’équipes, très populaires auprès des entreprises.
Photo: Tourisme Laurentides La région est aussi très bien équipée pour tenir des activités de consolidation d’équipes, très populaires auprès des entreprises.

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

Lorsqu’on pense aux Laurentides, on pense à la nature, au plein air et aux montagnes. Cette région a cependant beaucoup à offrir du côté du tourisme d’affaires, et cela, un peu partout sur le territoire. L’offre grandit, s’améliore et attire de plus en plus d’entreprises québécoises et d’ailleurs.

Les gens d’affaires souhaitant tenir des événements ou des réunions dans les Laurentides seront surpris par l’ampleur et la diversité de l’offre. Dans cette vaste région qui s’étend de Saint-Eustache au sud jusqu’à Mont-Laurier au nord et même plus loin, on trouve une offre diversifiée et en pleine expansion. Au début de 2016, l’organisme Réunions et Congrès Hautes-Laurentides a même été créé afin de promouvoir le tourisme d’affaires dans la région.


Une offre en expansion  
 

Ce tourisme est en pleine effervescence. Ainsi, à Mont-Tremblant, déjà bien équipée en lieux d’accueil, Alterra Mountain Company (propriétaire de Station Mont-Tremblant) investit dans l’agrandissement du chalet au sommet, le Grand Manitou. L’endroit offrira plus de places pour les skieurs, et les congressistes disposeront d’une salle plus grande avec une vue exceptionnelle.

Au pied de la montagne, l’hôtel Fairmount Tremblant investit 6 millions de dollars dans l’aménagement de quatre nouveaux restaurants. Plus au sud, à Grenville-sur-la-Rouge, l’hôtel Lac Carling a aménagé une salle de 14 000 pieds carrés au plafond cathédrale qui permet d’accueillir jusqu’à 500 personnes pour des banquets.

À Saint-Eustache, l’hôtel Impéria a doté ses salles de réunion d’un équipement à la fine pointe de la technologie, avec écran intégré et projecteur suspendu. Au nord, le bâtiment multifonctionnel Espace-théâtre Mont-Laurier, inauguré en 2014, offre 15 500 pieds carrés de salles bien équipées pour tenir des congrès, des colloques ou des banquets.

Ce sont là quelques exemples de l’amélioration de l’offre pour les gens d’affaires dans la région. Selon la directrice générale de Tourisme Laurentides, Diane Leblond, cela s’ajoute aux nombreux lieux d’accueil existants et à la vingtaine de fournisseurs de service de la région.

La région est aussi très bien équipée pour tenir des activités de consolidation d’équipes (team building), très populaires auprès des entreprises. Les activités offertes sont diversifiées : traîneaux à chiens, tyrolienne, glissade sur tube, tours d’hélicoptère, casino (à Tremblant), motoneige, quad, etc. Le choix est vaste.

Grâce à cette offre étendue et variée, la région réussit à attirer des entreprises de Montréal, d’Ottawa et de Toronto, mentionne Mme Leblond. « Nous commençons aussi à développer le marché francophone d’Europe, dit-elle. Des entreprises qui récompensent leurs employés en leur payant des voyages dans les Antilles commencent à s’intéresser à ce que nous offrons ici. »

Une tendance : la gastronomie

En marge des réunions d’affaires, les entreprises expriment un intérêt croissant pour la gastronomie. Des chefs et producteurs de la région ont voulu répondre à ce besoin en créant un concept appelé Bouquet des saveurs Laurentides. Ainsi, sept restaurants (dont certains d’hôtels, comme le Rok à l’Estérel), un traiteur et une boutique créent des mets comprenant trois des sept spécialités des Laurentides (résineux, sarrasin, produits de l’érable, pommes et dérivés, champignons, petits fruits et gibier d’élevage). Le concept, qui en est à ses débuts, est appelé à prendre de l’ampleur.

La bonne chère n’est qu’un des points importants exprimés par les gens d’affaires. « Notre offre s’oriente de plus en plus vers le bien-être (ex. : yoga, spa, coconnage), car c’est très populaire et demandé », explique Mme Leblond.

Le tourisme d’affaires est donc en très bonne santé dans la région des Laurentides et tout semble indiquer que cela va se poursuivre.