Quoi surveiller aujourd’hui?

  • Sommet municipal

    Sommet municipal

    Quand c’est fini, ça recommence. Au lendemain du débat qui les a opposés jeudi soir, les chefs des quatre grandes formations politiques en lice dans la présente campagne électorale québécoise se retrouvent à nouveau à la même tribune, cette fois autour des enjeux liés aux municipalités.

    Philippe Couillard (PLQ), François Legault (CAQ), Jean-François Lisée (PQ) et Manon Massé (QS) sont réunis en début d’après-midi dans le cadre du Sommet municipal 2018, organisé par l’Union des municipalités du Québec (UMQ), dans la capitale nationale.

    Il ne s’agit toutefois pas d’un débat. Les chefs vont prendre la parole à tour de rôle. Ils seront ensuite questionnés par un animateur sur leurs visions respectives des relations entre l’État et les villes en se concentrant sur trois enjeux jugés prioritaires par l’UMQ : l’autonomie et la fiscalité des municipalités, la mobilité et l’occupation du territoire.

  • «Florence» et «Mangkhut»

    «Florence» et «Mangkhut»

    Ça commence et c’est loin d’être fini. Les franges de l’ouragan Florence ont maintenant touché les cotes de la Caroline du Nord, où il déverse des pluies torrentielles qui vont certainement inonder de vastes territoires. L’oeil de la catastrophe ambulante devrait toucher terre à son tour dans la prochaine nuit, voire tôt samedi matin.

    À peu près au même moment, le supertyphon Mangkhut devrait atteindre l’archipel des Philippines dans le Pacifique. Et si le tourbillon de Florence a faibli en progressant vers le continent, Mangkhut conserve toute sa force destructrice avec des rafales à plus de 225 km. Des régions habitées par 10 millions de personnes sont menacées par la spirale dévastatrice.

  • Un nouveau parti

    Un nouveau parti

    Le député de Beauce, l’ex-conservateur Maxime Bernier, dévoile ce matin à Ottawa des détails sur son nouveau parti politique fédéral. Il doit notamment révéler le nom de la formation. Les spéculations portent vers le Parti populaire du Canada/People’s Party of Canada.

    Maxime Bernier a claqué la porte du Parti conservateur le mois dernier en le qualifiant d’« intellectuellement et moralement corrompu ». Il était pourtant passé près d’en devenir le chef un an plus tôt.

  • Sommet européen

    Sommet européen

    Le 14 septembre 1958, il y a donc tout juste 60 ans, le chancelier Konrad Adenauer, maître de la RFA depuis 1949, était accueilli avec force chaleur par le général de Gaulle, revenu au pouvoir comme président du Conseil depuis le 1er juin, dans sa maison du petit village de Colombey-les-Deux-Églises.

    La rencontre historique après trois guerres rapprochées et épouvantables entre les deux puissances européennes va marquer une étape symboliquement surchargée du rapprochement franco-allemand. L’anniversaire sera naturellement souligné dans la petite ville de Haute-Marne, dans le Grand Est, maintenant au sein de l’Union européenne.

    Pour l’anecdote, le leader allemand était arrivé avec deux heures de retard, parce que son entourage avait confondu la destination avec Colombey-les-Belles. C’était avant le GPS. Mais bon, Konrad Adenauer sera le seul dirigeant étranger que le général recevra pour une nuit dans sa maison familiale.