Plus de 100 plaintes fondées déposées contre l’ASFC en 2017

Les groupes de défense des libertés civiles estiment que la dernière série d’incidents montre que le Canada a besoin d’un organisme indépendant de traitement des plaintes
Photo: Darren Calabrese La Presse canadienne Les groupes de défense des libertés civiles estiment que la dernière série d’incidents montre que le Canada a besoin d’un organisme indépendant de traitement des plaintes

Plus de 100 plaintes fondées ont été déposées l’an dernier contre l’Agence des services frontaliers du Canada, démontrent des données obtenues par La Presse canadienne en vertu de la Loi sur l’accès à l’information.

Ces plaintes comprennent des allégations de racisme et de grossièreté. Les 105 plaintes « fondées » recensées en 2017-2018 représentent environ 12 % des 875 plaintes pour inconduite déposées au cours de cette période.

Le nombre total de plaintes inscrites dans la section « Compliments, commentaires et plaintes » du site Internet de l’ASFC concerne une portion infime des 95 millions de voyageurs que les agents ont rencontrés au cours de la dernière année.

Néanmoins, les groupes de défense des libertés civiles estiment que la dernière série d’incidents montre que le Canada a besoin d’un organisme indépendant de traitement des plaintes similaire à ceux qui supervisent les forces policières et qui peuvent publier des rapports publics et formuler des recommandations contraignantes.