L’Agence des services frontaliers bloquée

Les dix portes des bureaux montréalais de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) ont été bloquées pendant près de deux heures tôt jeudi matin, empêchant les employés de rentrer au travail. Organisée par les militants de Solidarité sans frontières, un groupe de défense de droits des migrants, cette manifestation d’indignation s’est tenue en mémoire de Bolante Idowu Alo, un ressortissant du Nigeria décédé le 7 août dernier au moment de sa déportation vers son pays d’origine. Sans connaître les raisons exactes de sa mort, les militants accusent les responsables de l’ASFC d’avoir violenté l’homme, qui vivait depuis 13 ans au Canada, dans l’avion qui devait l’expulser et réclame des explications. La police est intervenue pour mettre fin à la manifestation. Aucune arrestation n’a eu lieu.