Grève à Loto-Québec dès vendredi: 450 syndiqués dénoncent les offres patronales

Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir

Les quelque 450 syndiqués de Loto-Québec, membres du Syndicat des professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ), déclencheront une grève de trois jours, vendredi. Il s’agit d’employés des technologies de l’information, des communications, des ventes et du marketing, des finances et de l’approvisionnement, de l’immobilier et du secteur juridique. Le syndicat dénonce les offres patronales, surtout en ce qui concerne la sécurité d’emploi, tandis que Loto-Québec soutient avoir déposé une « offre généreuse » à ses professionnels syndiqués du SPGQ. Selon le président du SPGQ, Richard Perron, l’intégration par l’employeur de la notion de « spécialité unique » rendrait possibles des mises à pied ciblées sans égard à l’ancienneté. De plus, ajoute-t-il, l’employeur veut une totale liberté pour avoir recours à la sous-traitance en tout temps.