Les petits et les grands moyens...

Photos Jean-Claude Vigor - Le chanceux! Ce propriétaire doit refaire l’entrée de son stationnement. Il en profite pour faire retirer le gazon et la terre afin de rajeunir le tout avec un nouveau sol et un nouvel aménagement.
Photo: Photos Jean-Claude Vigor - Le chanceux! Ce propriétaire doit refaire l’entrée de son stationnement. Il en profite pour faire retirer le gazon et la terre afin de rajeunir le tout avec un nouveau sol et un nouvel aménagement.

N'êtes-vous pas plein d'admiration pour ce personnage qui, deux fois par semaine, coupe sa pelouse à la main avec un ciseau à gazon? Quelques longues minutes de bonheur en écoutant du chant grégorien. Voir le monde végétal et animal au ras des pissenlits et des pâquerettes permet aussi d'être à l'affût des intrus et des indésirables malveillants.

L'observation permet au jardinier quelque peu au courant des techniques de dépistage de pouvoir agir avant que les problèmes ne prennent une ampleur problématique.

L'Homo erectus devrait tirer avantage de son savoir-faire d'enfance, la «maîtrise du quatre-pattes», afin d'observer tout un monde qui lui échappe lorsque sa tête est entre ciel et terre. Il n'imagine pas alors que sa verte pelouse peut héberger quelques couples de hannetons qui, partis en joyeuses noces, deviendrons des millions.

Puisque, pour ce cher Homo erectus, «sentir... c'est mal vu», percevra-t-il cette petite odeur de mouffette? Chaque nuit, celle-ci vient méticuleusement pratiquer le piercing terrestre en creusant une multitude de petits trous dans le gazon, cherchant, débusquant, dénichant et se gavant des savoureuses larves d'insectes qui parsèment le sous-sol du gazon. D'ailleurs, il n'y a pas que les mouffettes qui dégustent les vers blancs et autres larves. Celles-ci sont aussi appréciées par les marmottes, les taupes, les ratons laveurs et autres prédateurs. Comme quoi vous êtes un écolo... accueillant! Installez des cabanes d'oiseaux pour attirer les oiseaux prédateurs, comme les étourneaux et les carouges, qui se nourrissent de vers blancs.

Les larves dévorent principalement les racines des graminées, comme celles de votre pelouse ainsi que celles du trèfle, hélas. Surveillez aussi les racines des arbres fruitiers! N'est-il pas temps de revoir l'aménagement paysager, de diminuer considérablement la surface de la pelouse en la remplaçant par des massifs d'arbustes, des plates-bandes de vivaces solides et résistantes et de couvre-sols appropriés? Vous n'êtes pas sans savoir que nous désirons vivre dans un environnement sans pesticides, mais nous les réclamons pour enrayer nos problèmes de pelouse...

Les hannetons attaquent!

Dans la grande région de Montréal, le hanneton commun (aussi appelé barbeau), une fois rendu au stade adulte, fait quelques ravages dans le gazon mais aussi dans les plates-bandes. Les signes d'infestation les plus évidents apparaissent souvent par temps sec, au printemps, quand le mal est déjà fait. Le gazon jaunit, se dessèche et meurt très rapidement. La pelouse devient parsemée de plaques brunes. Le gazon s'enlève par plaques lorsqu'on tire dessus.

Vérifiez leur nombre en soulevant une plaque de gazon mesurant un pied carré. Il y a des risques de dommages lorsqu'on trouve plus de cinq larves sur cette surface. Dans ce cas, contactez un exterminateur compétent pour résoudre le problème rapidement.

En utilisant le moteur de recherche Google et en tapant «hanneton», vous trouverez beaucoup d'information dans la section des pages canadiennes. Pour bien identifier les larves et les adultes, essayez les sites suivants:

www.lesinsectesduquebec.com ou www.larves.com.

On parle souvent du hanneton commun, celui du Canada, très gros (plus de un pouce pour les adultes), et du hanneton européen (plus petit, un demi-pouce) qui, lui, s'est pointé vers la fin des années 80 en provenance des vieux pays et qui sévit dans la région de Montréal. Les deux ont des stades larvaires dans le sol. Le hanneton commun a un stade larvaire qui dure trois ans dans le sol tandis que le stade larvaire du hanneton européen dure un an.

S'il est relativement facile de se débarrasser des insectes adultes grâce à de petits trucs de jardinier, pour les larves, c'est une autre histoire!

Le truc du seau

Les adultes, familièrement nommés barbeaux, sont à la veille de quitter le sol, de prendre leur envol nuptial, pour venir se frapper sur nos vitres, attirés par la lumière. Ils voleront le plus haut possible pour s'installer quelque temps dans nos arbres. Ils se nourrissent du feuillage des ormes, des chênes, des peupliers, des rosiers, des trembles, des frênes, des framboisiers, des saules, des poiriers, des cerisiers, des aulnes, des noyers, des bouleaux, des cornouillers et de plusieurs autres arbres. Ils peuvent aussi se nourrir des pétales de fleur des pommiers et des lilas. Ils n'occasionnent pas de dommages sérieux, sauf lorsqu'ils sont très nombreux. Par la suite, les femelles vont pondre dans le gazon.

Pour se débarrasser des adultes, il suffit, à titre préventif, de les attirer la nuit. Placez un seau ou deux remplis d'eau sur lesquels, 30 cm au dessus, vous installerez une ampoule électrique de réfrigérateur (25 watts). Surmontez l'ampoule d'une assiette d'aluminium. Déposez un grand entonnoir (si vous en avez un), partie évasée vers le haut, sur le seau. Les insectes, attirés par la lumière, se frappent sur l'ampoule, tombent, glissent dans l'entonnoir et se retrouvent dans l'eau. Au matin, tuez les hannetons avec douceur...

Le truc de la patate

Voici un autre moyen efficace pour lutter contre les vers blancs: coupez des pommes de terre en gros morceaux et enfouissez-les dans les zones infestées à une profondeur de 5 à 10 cm. Indiquez l'emplacement à l'aide d'un petit tuteur enrubanné. Quatre à sept jours plus tard, retirez ces pièges (les larves adorent les pommes de terre): vous constaterez que les vers blancs sont venus se loger sur les morceaux de pomme de terre pour les manger, et il vous suffira de les faire disparaître!

Pour ne pas faciliter la ponte des femelles, il est important de garder le gazon le plus haut possible, environ trois pouces (huit centimètres). Conservez un pH du sol de plus de 6. Chaulez si nécessaire. Pratiquez des arrosages copieux (deux pouces d'eau) mais les plus espacés possible afin de stimuler un enracinement profond, ce qui améliore la résistance lors des périodes de sécheresse. Bref, il faut avoir un gazon en excellente santé et bien dru.

Si la qualité de votre pelouse est douteuse, voire semi-désertique, ne vous surprenez pas si les hannetons ont élu domicile chez vous!

Lutte biologique

La lutte biologique se fait naturellement avec les insectes prédateurs bénéfiques et parasites comme certaines espèces de fourmis, de guêpes, de mouches, de nématodes, etc.

L'utilisation de nématodes entomopathogènes du genre Steinernema apparaît comme étant un moyen de contrôle biologique intéressant pour les pelouses. Les nématodes entrent dans la larve et libèrent des bactéries qui attaquent le corps de l'insecte. Par la suite, les nématodes se nourrissent des tissus de la larve, se reproduisent, ingèrent des bactéries et se dirigent vers une autre victime.

Hélas! Si je connais cette nématode utile puisque je l'utilise avec succès dans nos serres contre la larve de la mouche des terreaux, je ne suis pas en mesure de dire si elle est efficace contre les vers blancs.

Malgré les efforts soutenus des chercheurs et des producteurs, nous sommes encore loin de régler tous les problèmes de jardinage avec des biopesticides. Patience: ça viendra.

On dit aussi que les vers blancs ont horreur des géraniums. Les chercheurs travaillent sur des graminées qui contiennent un champignon endophyte qui repousse les vers blancs. Malheureusement, il n'existe pas, à l'heure actuelle, de cultivars endophytiques de pâturin des prés ou d'agrostis scabre, communément utilisés dans les régions froides. Il en existe toutefois dans les fétuques et les ray-grass, et il serait bon, si possible, de les utiliser en mélange avec d'autres espèces. Choisissez des graminées qui ont des tiges souterraines (rhizomes) et aériennes (stolons) parce qu'elles peuvent se régénérer rapidement et facilement lorsqu'elles sont endommagées.

Lutte chimique

Il existe des produits commerciaux réservés aux exterminateurs professionnels et des produits domestiques que les particuliers peuvent utiliser. Avant d'acheter un produit antiparasitaire, vérifiez l'étiquette pour vous assurer que l'utilisation projetée est homologuée. L'arrosage de la pelouse est recommandé après l'application de certains produits qui, de cette façon, pénétreront plus profondément dans le sol et atteindront les vers blancs enfouis loin de la surface. Suivez le mode d'emploi sur l'étiquette. Appliquez un traitement juste après l'éclosion des larves, de la moitié à la fin d'août ou à la mi-septembre, lorsque le gazon est humide. Comme c'est le cas pour tous les pesticides chimiques, avant de traiter le gazon, déterminez le nombre de vers blancs au-dessus du seuil d'intervention (de cinq à dix par pied carré de gazon).

Pour en savoir davantage, consultez cet excellent site de l'université McGill: www.eap.mcgill.ca/AgroBio/ab360-06.htm.

Les grands moyens

Il y a aussi les grands moyens. C'est un pensez-y bien, mais c'est ce qu'a fait ce propriétaire qui devait refaire l'entrée de son stationnement. Il en a profité pour retirer le gazon et la terre afin de rajeunir le tout avec un nouveau sol et un nouvel aménagement adapté, probablement plus «écologique».

Vous aimeriez que je traite d'un sujet en particulier? Vous désirez que je réponde à votre question? Vous acceptez que le jardinier prenne son temps? Écrivez-moi!

jean-claude.vigor@agr.gouv.qc.ca

***

À chacun son arbre

Le noyer

Horoscope gaulois

Si vous êtes né entre le 21 et le 30 avril ou entre le 24 octobre et le 11 novembre, vous êtes un natif du noyer.

Implacable, surprenant et plein de contrastes, souvent narcissique, il peut démontrer de l'agressivité. Il est généreux. De vastes horizons s'ouvrent à lui. Il peut avoir des réactions inattendues, est spontané, fait preuve d'une ambition sans limites, n'a aucune flexibilité, est un partenaire difficile et peu commun, n'est pas toujours aimé mais est souvent admiré. C'est un stratège hors pair, très jaloux et passionné, et il ne fait aucun compromis. Vous êtes-vous reconnu?

Si oui, il vous faut un magnifique noyer cendré dans votre cour.

Si vous êtes né entre le 1er et le 14 mai, vous êtes un peuplier. À la semaine prochaine pour de plus amples informations.
1 commentaire
  • Lise Vigneault - Inscrite 24 octobre 2005 14 h 36

    Très bien documenté !

    Information fort utile et complète !

    Merci beaucoup !

    Lise Vigneault