Guy Turcotte ne portera pas sa peine en appel devant la Cour suprême

Guy Turcotte a avoué avoir assassiné son fils de cinq ans et sa fille de trois ans, Olivier et Anne-Sophie, en février 2009, dans sa résidence des Laurentides.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Guy Turcotte a avoué avoir assassiné son fils de cinq ans et sa fille de trois ans, Olivier et Anne-Sophie, en février 2009, dans sa résidence des Laurentides.

L’ex-cardiologue Guy Turcotte, reconnu coupable des meurtres non prémédités de ses deux enfants, ne portera pas appel de sa peine en Cour suprême pour diminuer le nombre d’années qu’il passera derrière les barreaux, a annoncé son avocat.

Me Pierre Poupart a confirmé à La Presse canadienne que son client ne s’adresserait pas au plus haut tribunal du pays pour tenter d’infirmer la décision maintenue le 28 juin dernier par la Cour d’appel du Québec.

Guy Turcotte avait été condamné en 2016 à purger 17 ans de prison sans possibilité de libération conditionnelle pour double meurtre non prémédité, au terme d’un second procès.

Lors du premier, qui avait eu lieu en 2011, l’ex-cardiologue avait été reconnu non criminellement responsable de la mort de ses enfants, pour cause de trouble mental. Ce verdict avait soulevé l’ire d’une partie de la population.

Guy Turcotte a avoué avoir assassiné son fils de cinq ans et sa fille de trois ans, Olivier et Anne-Sophie, en février 2009, dans sa résidence des Laurentides.