La chaleur et l’humidité extrêmes provoquent cinq autres décès à Montréal

Au cours de la semaine, les températures et l’humidité ont battu des records.
Photo: Marie-France Coallier Le Devoir Au cours de la semaine, les températures et l’humidité ont battu des records.

La canicule a fait cinq autres victimes à Montréal au terme d’une semaine où les températures et l’humidité ont battu des records, ont annoncé les autorités.

Les responsables de la santé publique de Montréal ont indiqué samedi qu’un total de 33 personnes avaient succombé à la chaleur dans la métropole.

Selon le Dr David Kaiser, la majorité des victimes étaient âgées de 50 ans et plus.

Vendredi, le ministère québécois de la Santé publique avait révélé que la canicule avait coûté la vie à 54 personnes dans l’ensemble de la province, dont 6 en Montérégie, 7 en Mauricie et 9 en Estrie.

Ce bilan ne comprenait pas les cinq nouvelles victimes montréalaises annoncées samedi. La prochaine mise à jour aura lieu lundi.

Le ministère avait précisé vendredi que les chiffres étaient provisoires puisque les effets de la canicule peuvent se faire sentir jusqu’à 48 heures après le retour à la normale à cause de l’accumulation de chaleur à l’intérieur des bâtiments et l’épuisement causé par les températures caniculaires, surtout chez les personnes âgées ou souffrant de problèmes de santé chronique.

Pour cette raison, le Dr Kaiser a affirmé samedi que le message des responsables de la santé publique aux Montréalais demeurait inchangé.

Il a encouragé les citoyens à vérifier comment se portaient leurs voisins, surtout ceux qui sont vulnérables et isolés.

Environnement Canada a levé les avertissements de chaleur pour les régions touchées par la canicule, dont le Québec, pour les prochains jours.