Un alpiniste québécois fait une chute mortelle sur la montagne K2 au Pakistan

M. Dessureault dirigeait une expédition baptisée «?K2-Broad Peak?» et comptant neuf membres.
Photo: Page Facebook de Serge Dessureault M. Dessureault dirigeait une expédition baptisée «?K2-Broad Peak?» et comptant neuf membres.

Un Québécois à la tête d’une expédition internationale d’alpinisme sur la montagne K2, au Pakistan, a fait une chute mortelle, selon un représentant du Club alpin du Pakistan.

Serge Dessureault est décédé tôt samedi matin alors qu’il essayait d’atteindre le sommet de la montagne de 8611 mètres située dans le nord du Pakistan, a annoncé Karrar Haidri, le secrétaire du Club.

M. Haidri n’a pas été immédiatement été en mesure de fournir des détails sur les circonstances entourant la chute de l’alpiniste québécois.

M. Dessureault dirigeait une expédition baptisée « K2-Broad Peak » et comptant neuf membres, dont les Québécois Maurice Beauséjour et Nathalie Fortin.

Sur la page Facebook de l’expédition, un message indique que l’alpiniste âgé de 53 ans « a fait une chute près du camp 2 à 6700 mètres d’altitude » à 9 h 25, heure locale.

Mme Fortin a, quant à elle, affirmé sur sa page Facebook que toute l’équipe était « sous le choc ».

« Toutes nos sympathies à la famille et aux proches de Serge, nous sommes sans mot », écrit l’alpiniste.

Serge Dessureault travaillait également comme pompier au Service de sécurité incendie de Montréal (SIM). François Longpré, ambulancier chez Urgences-santé, connaissait M. Dessureault notamment parce qu’il le conseillait pour la course à pied.

« Quel choc d’apprendre le décès d’un homme passionné, loyal, inspirant et surtout très sympathique ! Mes sympathies à sa famille et aux pompiers du SIM, particulièrement à ceux de la caserne 19, a réagi M. Longpré. Il continuera toujours de m’inspirer tant au point de vue professionnel que sportif. »

Le nouveau président de l’Association des pompiers de Montréal, Chris Ross, s’est dit lui aussi atterré par la nouvelle.

« Le choc est d’autant plus grand chez les pompiers que Serge était réputé pour être un alpiniste expérimenté, très prudent, toujours au fait des risques possibles dont il avait conscience en tout temps et il ne prenait pas de risque inutile », a-t-il déclaré par voie de communiqué.

La montagne K2 est considérée comme étant très ardue à grimper et est réputée pour ses conditions météorologiques difficiles.

Karrar Haidri a précisé que le corps de Serge Dessureault avait été transporté au camp de base de la montagne et serait plus tard acheminé vers Islamabad, la capitale du Pakistan.