Argent de la collusion: Laval a récupéré 41 millions

Photo: Annik MH de Carufel Archives Le Devoir

La Ville de Laval a récupéré plus de 41 millions de dollars des entreprises frauduleuses au terme d'ententes en vertu de la loi sur la récupération de l'argent de la collusion. 

Première ville à avoir envoyé des mises en demeure aux entreprises qui auraient été impliquées dans le système de partage de contrats, Laval a annoncé jeudi avoir touché ces sommes grâce au Programme de remboursement volontaire du gouvernement du Québec, ainsi qu'au terme de poursuites civiles. 

La Ville de Laval entend intenter d'autres procédures judiciaires dans les prochains mois. 

« Nous ne nous limitons pas qu’aux seuls contrats de construction », indique Marc Demers, maire de Laval.

La Ville de Laval a notamment déposé une poursuite civile de 29 millions de dollars contre l’ex-entrepreneur en construction Tony Accurso, qui subit actuellement son procès au criminel.

M. Accurso tente cependant de faire invalider la loi provinciale qui permet aux municipalités de récupérer l’argent de la collusion.

La semaine dernière, le gouvernement du Québec avait annoncé avoir récupéré auprès d’entreprises frauduleuses un total de 94,7 millions.