Quoi surveiller aujourd’hui?

  • Le jour de la Coupe

    Le jour de la Coupe

    Maroc ? Ou le trio Canada-États-Unis-Mexique ? C’est aujourd’hui que la FIFA tranchera entre les deux candidatures pour choisir le ou les pays hôtes de la Coupe du monde de football masculin de 2026 — à la veille de l’ouverture du Mondial 2018, présenté en Russie.

    Si la candidature de l’Amérique du Nord est retenue, la FIFA sélectionnera les villes hôtesses d’ici 2021. Montréal est l’une des trois villes canadiennes en lice, avec Toronto et Edmonton. Le Canada et le Mexique accueilleraient dix matchs, tandis que les États-Unis en recevraient soixante, incluant la finale.

    [Mise à jour: La Coupe du monde 2026 sera organisée par le trio Canada–États-Unis–Mexique]

  • Les deux lettres du jour : VG

    Les deux lettres du jour : VG

    C’est toujours un rendez-vous suivi : la vérificatrice générale du Québec, Guylaine Leclerc, présentera aujourd’hui à l’Assemblée nationale le tome de juin 2018 de son rapport.

    Au menu ? Passablement de choses : le Réseau express métropolitain, la question des terrains contaminés sous la responsabilité de l’État, la gouvernance de la Commission de la capitale nationale et autres sujets connexes.

  • Le retour du jour : Paradis

    Le retour du jour : Paradis

    Puisqu’il est toujours en convalescence, c’est par écrit que le député Pierre Paradis va aujourd’hui se défendre en réaction au rapport de la commissaire à l’éthique et à la déontologie. Celle-ci a conclu que Paradis doit rembourser plus de 24 000 $ pour avoir utilisé de façon inadéquate l’allocation pour frais de logement versée par l’Assemblée nationale.

    Pour prouver son innocence, l’ex-ministre de l’Agriculture a dit qu’il était prêt à rendre publiques toutes les allocations qu’il avait reçues depuis sa première élection en 1980.

  • La mission du jour : Freeland

    La mission du jour : Freeland

    Et on remet ça ! La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, se rend de nouveau à Washington aujourd’hui pour… eh bien, disons simplement pour tenter de raisonner le voisin géant au sujet d’un certain nombre d’enjeux liés au commerce et aux frontières. Freeland rencontrera des sénateurs en fin de journée.

  • Dans le rétroviseur : 450

    Dans le rétroviseur : 450

    On a ajouté le 438 et le 579 depuis, mais un autre indicatif régional — le 450 — célèbre aujourd’hui son 20e anniversaire. Il dessert la (grande) ceinture autour de l’île de Montréal — et définit à lui seul le concept de banlieue dans l’imaginaire populaire.

    À l’époque, Le Devoir expliquait qu’avec « tous les téléphones mobiles, téléavertisseurs, modems, télécopieurs et Internet », Montréal devait suivre l’exemple de Vancouver et Toronto, qui avaient plusieurs indicatifs. Sauf erreur, les téléavertisseurs ne sont plus vraiment un problème, et les télécopieurs encore moins. Mais bon.