Vol de matériel informatique à Radio-Canada

Les employés touchés par le vol ont été informés qu’ils recevraient sous peu les détails des données financières personnelles qui pourraient avoir été compromises.
Photo: Nathan Denette La Presse canadienne Les employés touchés par le vol ont été informés qu’ils recevraient sous peu les détails des données financières personnelles qui pourraient avoir été compromises.

Ottawa — Des milliers d’employés de Radio-Canada et de CBC ont été informés que leurs informations personnelles financières pourraient avoir été compromises à la suite d’un récent vol de matériel informatique survenu à Ottawa.

Dans un courriel envoyé aux employés, la vice-présidente principale et chef de la direction financière de la société d’État, Judith Purves, indique que l’équipement volé est protégé par mot de passe, mais qu’il pourrait contenir des documents électroniques avec des informations financières de personnes ayant récemment travaillé à Radio-Canada ou à CBC.

Les données personnelles d’environ 20 000 personnes pourraient avoir été mises à risque, incluant des employés actuels, des collaborateurs contractuels et d’anciens employés qui ont travaillé pour le diffuseur au cours des 18 derniers mois.

Dans un communiqué publié en ligne le 10 mai par Radio-Canada, on avance que « des noms et des numéros de compte, des détails relatifs aux feuillets d’impôt, des relevés d’emploi ou des numéros d’assurance sociale » pourraient faire partie des informations volées.

Un porte-parole de la société d’État n’a pas voulu préciser où exactement le vol a eu lieu. Il s’est contenté de confirmer que de l’équipement avait été récemment dérobé à la suite d’une introduction par effraction dans un secteur sécurisé des installations de Radio-Canada et de CBC et qu’une enquête policière est en cours.

Un haut responsable des relations publiques de la société d’État, Douglas Chow, n’a pas voulu donner plus de détails, pour des raisons de sécurité. Les employés touchés par le vol ont été informés qu’ils recevraient sous peu les détails des données financières personnelles qui pourraient avoir été compromises.

Offre d’un service de surveillance

Une lettre doit être envoyée à chaque personne concernée en précisant quelles informations à leur sujet sont contenues dans l’équipement dérobé. Le diffuseur soutient toutefois n’avoir « aucune indication selon laquelle il y aurait eu utilisation ou tentative d’utilisation frauduleuse de renseignements personnels », mentionne-t-on dans le communiqué.

Afin de rassurer les personnes touchées, Radio-Canada « offre gratuitement, pour une année complète, un service de surveillance du crédit et d’assurance contre le vol d’identité, par l’entremise d’Equifax ».

Radio-Canada dit avoir pu identifier un intrus sur les images captées par les caméras de surveillance. La société d’État a aussi entrepris une révision de ses mesures de sécurité.