Sommet du G7 à La Malbaie: plus de 8000 policiers seront déployés

On assure qu’il n’y aura pas de vaste périmètre fermé ou clôturé comme lors du Sommet des Amériques, en 2001, en plein centre-ville de Québec.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne On assure qu’il n’y aura pas de vaste périmètre fermé ou clôturé comme lors du Sommet des Amériques, en 2001, en plein centre-ville de Québec.

Québec — Entre 8000 et 9000 membres des forces de l’ordre seront déployés pour la sécurité du sommet du G7 qui aura lieu au Manoir Richelieu de La Malbaie, dans Charlevoix, les 8 et 9 juin.

C’est ce qu’ont indiqué les autorités lors d’une conférence de presse à Québec mercredi après-midi. Ces données ne tiennent pas compte des militaires qui seront également déployés pour l’occasion.

Ce type de forum est habituellement la cible de contestataires, que ce soit des anticapitalistes, des groupes antipauvreté, etc., mais le chef de police de Québec, Robert Pigeon, a précisé que l’indice de menace est actuellement évalué à « modéré ».

« Le niveau est habituel, c’est-à-dire que des gens veulent exprimer leur opinion dans l’espace public, a-t-il expliqué. Cependant, on s’attend à ce que ces groupes soient infiltrés par des gens plus malintentionnés. »

Pas de périmètre fermé

M. Pigeon n’a pas voulu préciser les mesures qui seront prises par exemple contre d’éventuels attentats terroristes ou camions-béliers. Impossible de savoir aussi si des rues seront fermées pour des convois.

Par contre, on assure qu’il n’y aura pas de vaste périmètre fermé ou clôturé comme lors du Sommet des Amériques, en 2001, en plein centre-ville de Québec, qui avait marqué les esprits en raison des affrontements entre les escouades anti-émeute et les manifestants. Il y a une exception : une zone sécurisée sera érigée non loin du parlement, au centre de presse.

Les représentants des forces de l’ordre ont tenté de se faire rassurants et de calmer les esprits concernant ce forum des grands de ce monde qui se tiendra dans Charlevoix, mais dont les incidences se feront sentir en grande partie à Québec.

Comme l’enceinte du sommet, le manoir, sera pratiquement inaccessible, les protestataires devront se faire entendre dans la capitale. Cependant, il n’y a pas lieu d’en déduire qu’ils se vengeront de n’avoir pu déferler à La Malbaie.

« Nous ne faisons pas l’équation selon laquelle la frustration est présente et que, compte tenu de cette frustration, on va venir se défouler à Québec », a estimé le chef de police de Québec.