Des visages sur les noms des victimes de l’attaque à Toronto

Une photo d’Anne Marie D’Amico, tuée lors de l’attaque au camion-bélier lundi, a été déposée au milieu des fleurs sur la rue Yonge.
Photo: Galit Rodan La Presse canadienne Une photo d’Anne Marie D’Amico, tuée lors de l’attaque au camion-bélier lundi, a été déposée au milieu des fleurs sur la rue Yonge.

Une mère célibataire, une grand-mère adorée, un cuisinier apprécié... Le portrait des personnes fauchées émerge.

La couverture de la COVID-19 et les 7 premiers articles sont gratuits.

Vous devez avoir un compte pour en profiter.

Créer un compte

?Déjà abonné? .

Joly évoque la responsabilité des GAFA

Les géants du Web doivent jouer « un rôle prépondérant pour contrer toutes formes de discrimination ou de harcèlement en ligne », a déclaré la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, mercredi, lorsque questionnée sur les présumées motivations misogynes de l’attaque à Toronto. Mardi, on rapportait qu’un message à caractère masculiniste faisant allusion au lexique du mouvement « incel » — contraction de « involontairement célibataire », présent sur certains sites Web et réseaux sociaux — avait été publié sur la page Facebook d’Alek Minassian. « Tout comportement qui normalement n’est pas permis dans la réalité ne peut pas l’être dans un monde virtuel », a affirmé Mme Joly, sans préciser comment ces plateformes doivent s’autoréguler.