Alek Minassian a lancé un appel à une «rébellion» masculiniste

Des rassemblements se sont tenus sur les lieux de l'attaque, mardi, en soutien aux victimes et à leurs familles.
Photo: Cole Burston / Getty Images / Agence France-Presse Des rassemblements se sont tenus sur les lieux de l'attaque, mardi, en soutien aux victimes et à leurs familles.

Dans une publication mise en ligne tout juste avant l’attaque à la fourgonnette blanche, le suspect Alek Minassian tient des propos masculinistes. Il se présente comme un « célibataire involontaire » — « involuntary celibate » — et annonce le début d’une « rébellion ».

« La rébellion Incel a déjà débuté ! Nous allons renverser les Chads et les Stacys ! Tous saluent le Suprême Gentleman Elliot Rodger ! » a écrit l’homme de 25 ans dans un message dont l’authenticité a été confirmée par Facebook Canada.

La publication Facebook d'Alek Minassian 

Les policiers ont confirmé que ce message a été publié sur les réseaux sociaux par l’homme de 25 ans qui a été accusé mardi matin de 10 chefs de meurtre au premier degré et de 13 autres chefs de tentative de meurtre. Les autorités ont toutefois refusé de confirmer si l’attaque a été motivée par une frustration vis-à-vis des femmes.

« [La publication] fait partie de la preuve et de l’enquête », a indiqué le sergent-détective Graham Gibson, de l’unité des homicides du Service de police de Toronto. Il a par ailleurs rappelé qu’à l’heure actuelle, aucune hypothèse n'est écartée. Il a toutefois laissé entendre « une prédominance féminine » dans le bilan. Appelé à précisé s’il parlait des personnes décédées ou blessées, M. Gibson a indiqué ne pouvoir donner plus de détails puisque l’enquête est toujours en cours. Les victimes seraient âgées de 20 à 80 ans, a-t-il précisé.

La police a par ailleurs revu à la baisse le nombre de blessés, qui est passé de 15 à 14. Une simple erreur de décompte, a précisé M. Gibson.

Le téléphone cellulaire de l’accusé a été saisi. Les policiers ont aussi indiqué que l’homme a loué le véhicule qui lui a servi d’arme le matin même de l’attaque.

Motivations

Dans son dernier message, Alek Minassian fait référence à Elliot Rodger, l’auteur de la tuerie d’Isla Vista, en Californie. En 2014, Elliot Rodger a tué six personnes et blessé sept autres. L’attaque était motivée par sa haine des femmes, disait-il dans une vidéo publiée avant le drame. Elliot Rodger s’était suicidé après l’attaque.

Le terme Incel est une contraction de « involuntary celibates », désignant des « célibataires involontaires ». Les « incels » s’étaient regroupés dans un sous-forum du site Reddit qui a été banni au cours de l’année 2017.

Dans sa publication, Alek Minassian écrivait également « Soldat (Recrue) Minassian fantassin 00010, souhaitant parler au Sergent 4chan s’il vous plaît. C23249161 ». Un peu plus tôt, le ministre de la Défense Harjit Sajjan a confirmé, à Ottawa, que M. Minassian avait été membre des Forces armées canadiennes pendant environ deux mois l’an dernier, du 23 août au 25 octobre 2017. Au cours de cette période, il a suivi une formation de 16 jours au camp des recrues, avant de quitter volontairement l’armée.

M. Sajjan a assuré que, comme toute recrue, Alek Minassian avait fait l’objet d’un processus de sélection « très rigoureux en termes de sécurité ». « Dans ce cas-ci, ç’a été fait », a certifié le ministre. Il n’a cependant pas précisé — pour des raisons de « protection de la vie privée » — si la vérification du dossier de M. Minassian avait soulevé de quelconques préoccupations.

D’après le site des Forces armées canadiennes, le code 00010 désignerait un fantassin dans les Forces armées canadiennes et le code C23249161 désignerait son numéro de soldat, une information que le ministère de la Défense a refusé de confirmer.

 

Avec la collaboration de Marie Vastel