D’importantes quantités de pluie verglaçante prévues pour le Québec

Neige, pluie verglaçante, grésil et pluie sont attendus sur le sud de la province jusqu’à mardi soir.
Photo: Guillaume Levasseur Le Devoir Neige, pluie verglaçante, grésil et pluie sont attendus sur le sud de la province jusqu’à mardi soir.

Le Québec et les provinces de l’Atlantique doivent se préparer à recevoir un cocktail météo au cours des prochaines heures. Neige, pluie verglaçante, grésil et pluie sont attendus sur le sud de la province jusqu’à mardi soir. L’important système dépressionnaire se dirigera progressivement vers l’est.

Déjà dimanche soir, du grésil avait commencé à tomber dans la région de Montréal.

Les effets se feront surtout sentir lundi. À Montréal, notamment, les précipitations devraient débuter en grésil pour se transformer en pluie verglaçante durant la nuit. Il pourrait tomber jusqu’à 10 millimètres de verglas.

L’heure de pointe matinale de lundi pourrait être difficile pour les automobilistes, de même que le retour à la maison en fin d’après-midi, si les températures demeurent autour du point de congélation. La pluie verglaçante pourrait toutefois se changer en pluie si le mercure grimpe.

Les vents devraient aussi compliquer la situation le long de la vallée du Saint-Laurent, selon le météorologue d’Environnement Canada Simon Legault.

Les résidents de la ville de Québec risquent pour leur part de connaître une heure de pointe difficile au retour à la maison, puisque le grésil se changera en pluie verglaçante un peu plus tard en journée, selon M. Legault.

Dans les régions plus au nord, plus de 15 centimètres de neige sont attendus.

Hydro-Québec se dit prête à toute éventualité, advenant des bris et des pannes de courant.

De son côté, le ministère des Transports assure que, tout au long des précipitations, les équipements nécessaires seront déployés sur le réseau routier. Il adaptera ses opérations de déneigement et de déglaçage en fonction de la nature et de l’intensité des précipitations.

Des contrats d’urgence ont par ailleurs été conclus avec des entrepreneurs en déneigement, dans plusieurs régions du Québec.

Ailleurs au Canada

En Ontario, plus de 40 000 personnes étaient privées de courant et un aéroport de Toronto a dû cesser ses activités, tandis que le sud et le centre de la province étaient battus par la pluie verglaçante et le grésil pour une deuxième journée de suite.

L’aéroport Billy-Bishop, au centre-ville de Toronto, a annulé tous les départs. Un seul avion y a atterri pendant toute la journée. À l’aéroport international Pearson, le nombre d’annulations a dépassé les 600.

La police provinciale de l’Ontario a compté environ 750 accidents sur les autoroutes de la région torontoise dans la seule journée de samedi. La tempête en a provoqué environ 700 autres, dimanche. Les services de police ne signalent toutefois pas de décès.

Du côté des provinces de l’Atlantique, les conditions météorologiques seront difficiles à compter de lundi. Selon M. Legault, le nord du Nouveau-Brunswick pourrait recevoir de 10 à 15 millimètres de pluie verglaçante, alors que le sud de la province et la Nouvelle-Écosse connaîtront d’importantes quantités de pluie.