Affaire Boushie: l’acquittement de Gerald Stanley ne sera pas porté en appel

Le fermier saskatchewanais Gerald Stanley, le 5 février dernier
Photo: Liam Richards La Presse canadienne Le fermier saskatchewanais Gerald Stanley, le 5 février dernier

Regina — La Couronne a annoncé mercredi qu’elle ne ferait pas appel du verdict de non-culpabilité prononcé à l’endroit d’un fermier de la Saskatchewan qui était accusé d’avoir tué d’une balle à la tête un jeune Autochtone.

La Couronne a expliqué qu’un appel ne pouvait être simplement motivé par l’opposition populaire manifestée au jugement, ou par des doutes soulevés concernant l’enquête. Le procureur principal de la Couronne de la Saskatchewan a affirmé qu’il devait y avoir une erreur de droit pour justifier un appel.

Le mois dernier, un jury a acquitté Gerald Stanley de meurtre au deuxième degré relativement à la mort de Colten Boushie, un Autochtone de 22 ans originaire de la première nation Red Pheasant, près de Biggar.

Selon ce qui a été entendu au procès, Colten Boushie se trouvait parmi un groupe de cinq personnes qui cherchaient de l’aide à la suite d’une crevaison et qui sont entrées sur la propriété de Gerald Stanley, au mois d’août 2016. M. Stanley a témoigné avoir tiré des coups de semonce afin de faire fuir les intrus, et qu’un coup de feu est parti accidentellement lorsqu’il a voulu prendre les clés dans le contact du véhicule utilitaire sport.

L’affaire a suscité des tensions raciales dès les débuts, et le verdict a été accueilli par la colère des proches de Colten Boushie et de militants. Des membres de la famille ont rencontré des ministres fédéraux, de même que le premier ministre Justin Trudeau, à Ottawa, pour réclamer des changements au système judiciaire et au processus de sélection des jurys, afin de mieux tenir compte des populations autochtones.

Des manifestations ont été organisées un peu partout au Canada afin d’exprimer l’insatisfaction à l’égard du dénouement de l’affaire Boushie.