En bref: Glissements de terrain à Machu Picchu, trois morts

Deux autres corps de victimes des glissements de terrain survenus samedi à proximité du site archéologique inca de Machu Picchu (sud-est du Pérou), ont été retrouvés hier matin, ce qui porte à trois morts et huit disparus le bilan de la catastrophe.

L'évacuation des derniers touristes, parmi les quelque 1500 qui s'étaient trouvés bloqués, s'est terminée également dans la matinée d'hier après que la voie ferrée eut été rétablie la veille, permettant la reprise du trafic des trains qui relient la citadelle à Cuzco, ancienne capitale de l'empire inca. «Aucun touriste ne s'est trouvé en danger», a affirmé le président de la région de Cuzco, Carlos Cuaresma, qui n'exclut pas l'éventualité de nouveaux glissements de terrain dans la zone en raison des fortes pluies qui y sévissent. Les deux corps ont été retrouvés alors qu'ils gisaient dans le cours de la rivière Vilcanota, un peu en aval de la commune Aguas Calientes, terminus de la ligne ferroviaire desservant le Machu Picchu. La première victime avait été découverte dans les heures qui suivirent la catastrophe naturelle. Les trois morts sont tous des habitants de la région.