«LeDevoir.com» se refait une beauté

Ce nouveau site est le fruit d’un travail acharné de l’équipe des programmeurs, ainsi que de l’apport précieux de la rédaction.
Photo: Guillaume Levasseur Le Devoir Ce nouveau site est le fruit d’un travail acharné de l’équipe des programmeurs, ainsi que de l’apport précieux de la rédaction.

Vous découvrez ce matin le nouveau visage du Devoir.com et nous espérons qu’il vous plaira !

Après le lancement de l’application mobile il y a un an, nous continuons le développement de nos plateformes numériques. Ainsi, le nouveau site Web a été pensé dès le début avec une maquette adaptative pour tous les types d’écran, du mobile à l’ordinateur. Fini donc le m.ledevoir.com, toutes les connexions se feront directement sur ledevoir.com, avec une vitesse de chargement optimisée pour que vous n’ayez jamais à attendre vos nouvelles. Tout comme le moteur de recherche qui a été amélioré pour des résultats plus précis.

Plus de clarté

L'évolution de notre site au fil du temps
L'évolution de notre site au fil du temps

Épurée, la maquette graphique, développée conjointement avec Ecorce et DomUX, permet de miser sur les forces du Devoir et de rendre la lecture des plus agréables. Elle nous permettra de mieux hiérarchiser l’actualité brûlante, tout en mettant davantage en valeur des reportages plus magazine.

Nous avons aussi souhaité bien distinguer les textes journalistiques des textes d’opinion, pour une plus grande clarté pour vous.

Nous comptons faire évoluer cette maquette au fil du temps, notamment pour expérimenter de nouveaux formats narratifs.
 

Des commentaires repensés

Nous apportons enfin des changements dans les commentaires et avons mis notre politique à jour. Nous croyons à l’importance d’un débat vivant, sur nos plateformes, par les lecteurs du Devoir.

C’est pourquoi nous allons ouvrir les commentaires à tous, mais pas anonymement. Il faudra donc se connecter à son compte du Devoir (ce qui est gratuit).

Chaque jour, nous identifierons un nombre restreint de textes susceptibles de susciter le débat. Nous espérons que cette approche calibrée nous permettra de mieux encadrer les commentaires et de faire émerger les plus constructifs.

Un travail continu

Bien sûr, ce nouveau site ne sera pas parfait du premier coup. Nous allons le tester sous toutes les coutures dans les prochaines semaines.

Nous comptons sur vous pour nous dire ce que vous en pensez et nous signaler d’éventuels problèmes, notamment dans les commentaires ci-dessous. Pour faciliter vos premiers pas, nous avons préparé plusieurs tutoriels que vous pouvez consulter ici

 

 

Ce nouveau site est le fruit d’un travail acharné de l’équipe des programmeurs, ainsi que de l’apport précieux de la rédaction. Nous tenons à les remercier de tous ces efforts déployés ces derniers mois. Et au nom de toute l’équipe du Devoir, nous espérons que vous aimerez votre nouveau site autant que nous avons mis de coeur à le concevoir.

80 commentaires
  • Gilles St-Pierre - Abonné 4 février 2018 03 h 34

    Wow ! Félicitations pour le nouveau Le Devoir

    Très impressionnant votre nouveau site; tout semble si bien placé et bien structuré. Bien entendu il nous faudra le temps de se familiariser avec ce nouveau format mais au premier coup d'oeil, le site est de beausoup plus attrayant et invite à la lecture, n'est-ce pas le but?

    De plus, dans le haut de page il y figure à droite notre nom qui confirme notre connexion au site et à gauche le menu "Sections" qui ouvre un menu et des sous-menus qui facilitent énormément la navigation.

    C'est un très beau travail qui sera sûrement grandement apprécié par la grande majorité de vos lecteurs. Alors bravo et encore une fois toutes mes félicitations.

    • Florent Daudens - Abonné 4 février 2018 08 h 45

      Merci beaucoup M. St-Pierre ! Tout changement bouleverse effectivement un peu les habitudes de navigation, mais votre commentaire nous fait croire que nous sommes dans la bonne direction.

  • Marguerite Paradis - Abonnée 4 février 2018 07 h 58

    BOFF : TÉLÉCHARGEMENT LABORIEUX

    Je lis le Devoir, je ne « regarde » pas le Devoir...
    Investissez sur le contenu. S'il reste des ¢, mettez-les sur les « photos » et autres visuels.
    Merci

    • Florent Daudens - Abonné 4 février 2018 08 h 48

      Bonjour Mme Paradis, merci pour votre commentaire. La vitesse de téléchargement va s'améliorer très rapidement, étant donné que plusieurs éléments du site doivent être initialisés les premiers jours. Et pour le contenu, soyez assurée que nous le faisons.

    • Jean-Marc Tremblay - Abonné 4 février 2018 14 h 53

      Comme le dit Mme Paradis "on lit le Devoir plus qu'on le regarde". Alors pourquoi tout ce nouvel epace accordé aux photos (au détriment du texte)? De plus, des caractères plus gros combinés à davantage d'espace entre articles (du moins sur la page principale) donne une densité d'information un peu anémique. Oui, un peu décevant.

    • Marc Lacroix - Abonné 4 février 2018 19 h 31

      Pour J. M. Tremblay,

      Je comprends que Mme Paradis, suggère de mettre l'emphase sur le contenu, et s'il reste de l'argent, après avoir travaillé sur le contenu, le Devoir pourrait mettre un peu de ressources sur les photos.

      En fait, je suis tout à fait en accord avec elle, "occuper l'espace" avec des grosses photos, c'est "journaldemontréaliser" le Devoir !

      Tout à fait désolant !

    • Marc Lacroix - Abonné 4 février 2018 19 h 48

      Je voulais ajouter, que de surfer dans cette nouvelle interface sur un écran moindrement grand est carrément déplaisant: gros caractères, grosses photos, tout pour m'amener à annuler mon abonnement si d'ici un mois, nous sommes encore pris avec un "progrès" qui me force à ramener ma grosseur de fenêtre à celle d'un téléphone qu'on prétend intelligent !

      Je n'ai pas pu lire mon Devoir depuis une semaine, j'étais à l'extérieur... et ce soir surprise !

      Le progrès; faites-moi rire !?!

    • Jeannine Laporte - Abonnée 4 février 2018 19 h 49

      Je suis d'accord avec vous, Madame Paradis. Je lis aussi Le Devoir et je trouve la nouvelle version plutôt vide, beaucoup d'espace perdu. Pourquoi avoir mis de l'argent sur le paraître. Gardez plutôt les fonds pour le contenu et de bons journalistes. De plus, pourquoi passer par Facebook pour les évaluations. Je n'ai pas FB et je n'en veux pas . Et je trouve ça déplorable que Le Devoir utilise ce moyen pour recevoir notre appréciation.

      Et ces titres intercalés entre l'article et l'espace réservé aux commentaires. Je n'aime pas.

    • Nadia Alexan - Abonnée 5 février 2018 17 h 54

      Moi aussi je suis déçue. Je suis nulle en informatique et j'ai presque réussi a navigué l'ancienne mise à page et maintenant je me retrouve plus. On a besoin de titres en haut pour annoncer les différentes sections.

    • François Beaulé - Abonné 5 février 2018 20 h 34

      Madame Alexan, Cliquez sur « Sections » en haut à gauche.

      Autrement, il y a la version PDF et Le Devoir virtuel. Voir ma réponse à M. Sylvain Auclair 5 février 14 h 28.

  • Placide Couture - Abonné 4 février 2018 08 h 26

    C'est réussi.

    Bravo, c’est réussi. Le Devoir gagne en simplicité. Quand c’est plus simple, c’est aussi plus clair et plus compréhensible. Nous sommes tellement bombardés de toutes sortes de messages dans la jungle médiatique moderne qu’il est souvent difficile de s’y retrouver. Votre approche tout en douceur nous permet de faire un pas de plus dans notre intelligence du monde. Un monde en permanente transformation et de plus en plus complexe. Vous me permettez aussi d’arriver plus vite à l’essentiel.

    • Florent Daudens - Abonné 4 février 2018 09 h 01

      M. Couture, votre commentaire nous va droit au coeur ! Nous avons précisément souhaité mieux hiérarchiser les contenus.

    • Michèle Dorais - Abonnée 5 février 2018 09 h 02

      Moi aussi. La nouvelle maquette est plus aérée, plus simple et facile à suivre. Je suis abonnée depuis peu à la seule version électronique du Devoir en semaine et je trouvais fastidieux de chercher l'information sous les différents onglets - il m'arrivait d'échapper des nouvelles et du contenu, faute d'aller au-delà de la page d'accueil. J'aime beaucoup ce nouveau format de navigation simplifié. Sincères félicitations.

      La question touchant l'opinion des lecteurs me taraude toujours autant. Est-il vraiment nécessaire de connaître l'opinion de tout un chacun sur telle ou telle autre question ? Que je sache, ce sont à peu près toujours les mêmes qui s'expriment et l'on finit par s'en lasser. Ne sommes-nous pas bombardés par ce type d'opinion par ailleurs ? Ce serait bien que l'on nous fiche la paix avec les réactions instantannées. Le courrier des lecteurs me semble suffire parfaitement à la tâche. Et, Je préfère de loin un article bien rédigé, documenté et équilibré à la lecture de commentaires souvent échevelés rédigés selon l'humeur du moment. J'espère que votre «ouverture à tous» m'incitera davantage à lire les commentaires, même si j'en doute, car, pour le moment, je passe carrément outre.

  • Michel Morin - Abonné 4 février 2018 08 h 50

    Le Devoir - un filtre dans ce monde de surdose d'information

    Le site web est très réussi, très aéré.
    Il y a autant de photos « qu'avant », mais elles sont plus visibles.

    En ce dimanche matin, 4 février, le site est TRÈS lent et les accès aux pdf ne semblent pas fonctionnels.
    Ce sont sûrement des éléments propres au rodage.

    Pour moi, Le Devoir est mon filtre principal d'information depuis plusieurs mois.
    Vous êtes en mesure de filtrer de façon appropriées les informations qui nous assaillent.
    Ainsi, quand il n'y a rien à dire sur les Canadiens, par exemple, on n'invente pas la nouvelle... D'autres le font.
    Le traitement des informations relatives aux États-Unis et à son président est équilibré.

    Merci d'être là.

    • Florent Daudens - Abonné 4 février 2018 09 h 06

      Merci à vous d'être parmi nos lecteurs, M. Morin ! Et pour les lenteurs, c'est effectivement dû au rodage. Cela devrait s'améliorer rapidement.

  • Willie Gagnon - Abonné 4 février 2018 08 h 57

    Typographie de base…

    Les espaces insécables devant accompagner les guillemets manquent au titre. Ça part mal…

    • Florent Daudens - Abonné 4 février 2018 09 h 05

      Bonjour M. Gagnon, ce sont nos normes typographiques qui sont ainsi, notamment à cause des sites externes qui gèrent mal l'insertion de caractères HTML dans les titres.