Un travailleur irradié sera indemnisé

Le Tribunal administratif du travail a finalement donné raison à un travailleur de Trois-Rivières, Michel Plante, qui avait été exposé à des radiations à l’usine Sucro Can. Il a statué que le travailleur, qui avait subi une aggravation et une complication de son cancer de la vessie, a droit aux prestations prévues par la Loi sur les accidents de travail et les maladies professionnelles. M. Plante est chimiste et devait travailler près d’une machine qui détectait la présence de particules de métal dans le sucre manipulé à l’usine. Le rapport avait révélé que les radiations périphériques émises par l’appareil à rayons X étaient supérieures aux normes de sécurité. M. Plante a travaillé à cette usine de Trois-Rivières de janvier 2014 à avril 2015.