Un autre chef d’accusation retiré contre Tony Accurso

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir

Un autre chef d’accusation est tombé contre l’homme d’affaires Tony Accurso, qui subit actuellement un procès à Joliette relativement à un stratagème de partage de contrats municipaux à la Ville de Mascouche. Le chef de tentative de corruption ne pèse désormais plus contre l’entrepreneur. Ce dernier ne fait dorénavant face qu’à un seul chef, soit celui d’abus de confiance. Deux autres chefs avaient été retirés à la mi-décembre par la Couronne dans cette affaire criminelle : ceux de fraude et de complot. Mercredi, le juge James Brunton, de la Cour supérieure, a avisé le jury que le chef d’accusation de tentative de corruption n’était plus retenu contre l’accusé. Les raisons ne peuvent être communiquées, car cette étape du procès a été débattue hors la présence du jury. Le procès a débuté le 15 janvier au palais de justice de Joliette. Tony Accurso doit aussi subir un autre procès concernant un système de ristournes sur des contrats de construction à Laval.