Plus de 65 000 abonnés d’Hydro-Québec privés d’électricité

Un cocktail météo de neige a rendu la circulation dangereuse sur les routes, mardi. 
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Un cocktail météo de neige a rendu la circulation dangereuse sur les routes, mardi. 

Plus de 65 000 abonnés d’Hydro-Québec étaient privés d’électricité dans la nuit de mardi à mercredi, en raison des conditions climatiques.

« Une cellule de verglas a traversé le sud de la Ville de Montréal et une partie de la Montérégie provoquant des pannes », a indiqué la compagnie sur son compte Twitter.

Le verglas est à l’origine de la majorité des 184 incidents dénombrés sur le réseau, a indiqué au Devoir le porte-parole d’Hydro-Québec, Ouali Fodil.

« La pluie verglaçante est venue alourdir les branches qui en tombant ont pu provoquer des bris sur le réseau […] À l’heure actuelle, il m’est impossible de vous indiquer le délai de rétablissement », a-t-il ajouté au cours de la nuit.

À Montréal, ce sont 4059 abonnés qui étaient privés d’électricité à la suite de 12 pannes sur le réseau. Le bilan des interruptions signalées est accessible sur le site d’Hydro-Québec.

Poudrerie

Mercredi, la tendance sera au dégagement côté météo mais des routes pourraient être encore partiellement glacées. Les précipitations auront cessé dans la grande majorité des régions, mais des vents de l’ouest — jusqu’à 70 kilomètres/heure dans certains secteurs — risquent de causer de la poudrerie avec la neige au sol, a prévenu mardi en fin d’après-midi Jean-Philippe Bégin, météorologue à Environnement Canada.

« Ce qui va retenir l’attention, ce sont les vents modérés du secteur ouest qui vont causer un facteur de refroidissement éolien non négligeable », a souligné M. Bégin.