Neige et verglas sur le Québec: ce que vous devez savoir

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir
La pluie verglaçante qui tombe depuis lundi soir dans le sud-ouest et le centre du Québec a rendu les chaussées et les trottoirs glissants dans la région métropolitaine. Un peu partout dans la province, les élèves auront congé d'école en raison des conditions météorologiques.
 

Quel est l'état des routes?


Les conditions routières en raison du « cocktail météo » continueront d’être difficiles mardi soir un peu partout au Québec, mais devraient s’améliorer graduellement au cours de la nuit.

 

Mercredi matin, des routes pourraient bien sûr être encore partiellement glacées. Les précipitations auront cessé dans la grande majorité des régions, mais des vents de l’ouest — jusqu’à 70 kilomètres/heure dans certains secteurs — risquent de causer de la poudrerie avec la neige au sol, a prévenu mardi en fin d’après-midi Jean-Philippe Bégin, météorologue à Environnement Canada.

 

Mardi soir, il sera surtout question de pluie verglaçante intermittente sur le sud du Québec, incluant Montréal, et pour les secteurs près du fleuve, soit de Montréal à Trois-Rivières.

 

Au cours de la nuit, la pluie verglaçante se changera en neige à nouveau, « sans accumulation significative », a indiqué M. Bégin.

 

Au Saguenay — Lac-Saint-Jean, sur la Côte-Nord et dans toute la Gaspésie, la neige modérée à forte et la poudrerie continuaient de sévir, mardi soir, et la visibilité était nulle dans certains secteurs. « Cela doit se changer en pluie verglaçante et en pluie vers le sud, Gaspé et la baie des Chaleurs, et en neige teintée de grésil plus au nord », a affirmé le météorologue à Environnement Canada.

En fin de nuit, mardi, Transports Québec rapporte que les chaussées du sud-ouest québécois sont partiellement glacées ou enneigées sur les autoroutes 10, 15, 20, 30, 35 et 40. Elles sont complètement glacées sur certaines routes achalandées de la Montérégie, dont la 112, la 116 et la 132.

Sur l’île de Montréal, les rues principales sont généralement couvertes de gadoue, mais plusieurs rues secondaires et trottoirs sont glacés. Urgences-santé conseille d'éviter, si possible, les déplacements et d'être prudent en raison de la chaussée glissante.

   

En Outaouais et en Estrie, la plupart des routes sont enneigées, mais la visibilité est bonne. Il en est de même pour la Mauricie et le Centre-du-Québec, mais la visibilité dans ces régions est souvent réduite, en particulier sur les autoroutes 40 et 55, tout comme sur les autoroutes 15 et 25 dans la région Laurentides-Lanaudière.

Certains centres de ski ont également décidé de fermer les pistes pour la journée.
 

Transports Québec rapporte que dans la région de Québec, les autoroutes 20, 40 et 73, de même que les routes 132 et 138 sont enneigées et que la visibilité est réduite. Il y a de la poudrerie dans ces secteurs, toute comme sur la route 175 menant à la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.
 

La route 138, sur la Côte-Nord, de même que la route 132 dans le Bas-Saint-Laurent sont enneigées, mais la visibilité est bonne. Les conditions sont les mêmes sur les principales routes de l’Abitibi-Témiscamingue.

Le transport en commun est-il affecté?

La Société de transport de Montréal (STM) ne rapportait pas de retards significatifs en après-midi, mais conseillait la prudence à ses usagers.

   

À Longueuil, en après-midi, le RTL rapportait des retards d'une quinzaine de minutes en raison des conditions météo.

 

À Québec, le Réseau de transport de la Capitale rapportait plusieurs retards et des départs annulés pour l'heure de pointe.

   

Risquez-vous d'être privé d'électricité?

Les intempéries causaient aussi d’importantes interruptions des services d’électricité dans certains secteurs. Mardi soir, à 21 h, un peu plus de 48 000 clients étaient sans électricité, dont près de 36 500 clients en Montérégie et plus de 8800 clients sur l’île de Montréal.

 


Quelles sont les écoles fermées?
Les cinq commissions scolaires de l’île de Montréal ont annoncé, avant l’aube, mardi, que toutes leurs activités — services de garde, garderies et bureaux administratifs inclus — sont seront suspendues pour la journée en raison des mauvaises conditions climatiques. Tous les cours en formation professionnelle et à l’éducation des adultes sont aussi annulés.

Dans la grande régiond de Montréal, la majorité des cégeps sont fermés. Les cégeps Maisonneuve, André-Laurendeau et Édouard-Montpetit, ainsi que les collège John-Abbott de Sainte-Anne-de-Bellevue et Champlain de Saint-Lambert, sont toutefois demeurés ouverts aux étudiants et au personnel.

Dans la métropole, tous les cours ont été annulés à l'UQAM. Les universités de Montréal, McGill et Concordia restent toutefois ouvertes, tout comme l'Université de Sherbrooke (y compris le campus de Longueuil).

À Québec et dans Chaudière-Appalaches, toutes les écoles sont fermées, de même qu'à Laval, en Estrie, dans les Laurentides et le Centre du Québec. Dans Lanaudière, les écoles des commissions scolaires des Affluents et des Samares sont fermées, de même que celles de la commission scolaire de l'Énergie, en Mauricie, et certaines écoles secondaires. En Montérégie, la plupart des établissements scolaires sont également fermés, sauf les écoles de la commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands. Les écoles des commissions scolaires du Lac-Saint-Jean et du Pays-des-Bleuets sont aussi fermées. Pas d'école non plus pour les élèves des commissions scolaires des Monts-et-Marées, dans le Bas-Saint-Laurent et de l'Estuaire, sur la Côte-Nord.

En Outaouais, le transport scolaire est annulé. À l'UQO, les cours de jour ont été annulés sur le campus de Gatineau, tout comme la totalité des cours à Saint-Jérôme.

Ouvert ou fermé? Pas de politiques claires dans les établissements d'éducation supérieure

La majorité des cégeps de la région de Montréal ont décidé de fermer leurs portes dès mardi matin, mais ce n’était pas le cas partout.

D’un bout à l’autre du Québec, il n’y a pas de politique uniforme pour décider de la levée ou non des cours lors d’événements météorologiques, la décision étant laissée à la discrétion de chaque établissement.

Dans la région de Montréal, la majorité des cégeps ont annoncé très tôt sur leur site Web que les cours étaient annulés pour la journée.

Mais pas tous. Certains collèges, dont les cégeps de Maisonneuve et Saint-Laurent, sont demeurés ouverts. Depuis la crise du verglas de 1998, ils n'ont d'ailleurs fermé leurs portes qu'une seule fois — le 13 mars dernier, lors de la tempête de neige monstre qui avait paralysé Montréal.

Pourquoi une telle diversité ? Selon la Fédération des cégeps, la décision de procéder à la levée des cours est prise par chaque établissement, en fonction des conditions météo propres à chaque région, et de la capacité des étudiants et des employés de se déplacer.

« Dans la région de Québec, les cégeps sont déjà fermés, car on anticipe une détérioration de la situation. Ce n’est pas la fédération qui décide, car les contraintes de déplacements varient d’une région à l’autre. Les établissements se basent sur les prévisions et les alertes météo. À Montréal, c’est aussi la fermeture des commissions scolaires qui influencent la levée des cours, car une grande partie du personnel des cégeps est indisponible parce que les écoles et les services de garde sont fermés », a expliqué mardi Judith Laurier, directrice des communications pour la Fédération des cégeps.

De leur côté, la quasi-totalité des universités québécoises ont gardé leurs portes ouvertes toute la journée (à l’exception de l’UQAM et de l'UQO).

« L’université ne ferme que lors d’événements exceptionnels, comme lors de la crise du verglas de 1998 et de la tempête monstre de l’hiver dernier. Les services de transport en commun étaient fonctionnels, la direction a donc décidé que l’université resterait ouverte aujourd’hui », a indiqué Julie Gazaille, attachée de presse à l’UdeM.

Isabelle Paré

 

Et les aéroports?

Les voyageurs devront s'armer de patience. À l'aéroport Montréal-Trudeau, de nombreux vols ont été annulés ou retardés en matinée en raison du mauvais temps.

Même chose à l'aéroport Jean-Lesage de Québec, où la météo a compliqué les choses ce matin.