Inondation à Québec: le démantèlement de l’embâcle se poursuit

<p>Il y a quelques jours, les eaux de la rivière ont inondé des rues et plusieurs résidences, chassant environ 70 personnes de chez elles.</p>
Photo: Renaud Philippe Archives Le Devoir

Il y a quelques jours, les eaux de la rivière ont inondé des rues et plusieurs résidences, chassant environ 70 personnes de chez elles.

Une pelle flottante, appelée « pelle-grenouille », est arrivée vers 7 h 30 mercredi dans le quartier Duberger–Les Saules, à Québec, afin de poursuivre le démantèlement d’une partie de l’embâcle de glace qui a causé un débordement de la rivière Saint-Charles.

Ces travaux devraient durer au moins 24 heures.

Il y a quelques jours, les eaux de la rivière ont inondé des rues et plusieurs résidences, chassant environ 70 personnes de chez elles.

Les travaux de la pelle flottante devront être effectués délicatement afin d’éviter un déplacement de l’eau qui pourrait inonder d’autres résidences. Des équipes avaient entrepris les travaux, mardi, avec d’autres équipements.

Le coordonnateur de la Sécurité civile à Québec, Michel Therrien, signale que le temps froid facilite les démarches des autorités puisqu’il permet de maintenir la fermeture des vannes du barrage du lac Saint-Charles, et donc, de diminuer le débit de la rivière.