Le froid extrême au Canada force l'annulation de festivités

À Ottawa, où il faisait -19 degrés Celsius à la mi-journée vendredi, les autorités ont annoncé l’annulation d’une partie des festivités.
Photo: Fred Chartrand La Presse canadienne À Ottawa, où il faisait -19 degrés Celsius à la mi-journée vendredi, les autorités ont annoncé l’annulation d’une partie des festivités.

Ottawa — Le froid extrême touchant une large partie du Canada a des conséquences sur les loisirs pendant la période des fêtes, avec l’annulation de concerts en plein air et des vacanciers invités à quitter plus tôt les stations de ski.

À Ottawa, où il faisait -19 degrés Celsius à la mi-journée vendredi, les autorités ont annoncé l’annulation d’une partie des festivités prévues dans la capitale fédérale en clôture d’une année qui a marqué le 150e anniversaire de la création de la Confédération canadienne.

« En raison d’un avertissement de froid extrême et pour des raisons de santé et de sécurité publiques […], la programmation extérieure de la Ville d’Ottawa, la programmation artistique des événements de clôture de Canada 150 » ont été adaptées et modifiées, a indiqué vendredi le ministère de la Culture dans un communiqué.

Les animations des DJs Carl et Evana Müren, Shub et de l’artiste hip-hop Kardinal Offishall ont été annulés, mais le feu d’artifice a été maintenu. Un tournoi de hockey a aussi été relocalisé dans une patinoire intérieure.

Avertissements de froid extrême

Les services météorologiques d’Environnement Canada ont maintenu vendredi des avertissements de froid extrême pour six provinces (Colombie-Britannique, Alberta, Saskatchewan, Manitoba, Ontario, Québec) et pour le territoire du Yukon (nord-ouest du Canada).

C’est à Regina, en Saskatchewan, et à Winnipeg, au Manitoba, qu’ont été enregistrées les températures ressenties les plus basses avec respectivement -44 et -46 degrés Celsius.

La pluie verglaçante qui est tombée dans la nuit de jeudi à vendredi sur la Vallée du Fraser en Colombie-Britannique a privé 9000 clients d’électricité.

Activités au ralenti

Au Québec, la compagnie d’électricité Hydro Québec a demandé à certaines stations de ski d’alléger leurs activités afin de privilégier l’alimentation en électricité des particuliers dont la demande a bondi.

La station du Mont Orford a réduit son amplitude horaire, tout comme la station de Bromont où plusieurs pistes et des remontées sont fermées. « Dû aux conditions météorologiques […], par souci de sécurité et à la demande d’Hydro-Québec » d’abaisser la consommation d’électricité nécessaire aux remontées mécaniques, plusieurs pistes resteront fermées jusqu’au début janvier et les horaires d’ouverture sont réduits, a annoncé vendredi la station de Bromont.

L’Association des Stations de ski du Québec incite toutefois les skieurs à se rendre dans de plus petites stations davantage protégées du froid. Il faisait en effet -14 degrés à Sutton, station québécoise proche de la frontière américaine mais -21 degrés à Mont-Tremblant, la station à la mode à deux heures au nord de Montréal.