Un cocktail météo pourrait compliquer les déplacements pour les Fêtes

Les automobilistes sont invités à surveiller attentivement les bulletins météorologiques des prochains jours.
Photo: Graham Hugues La Presse canadienne Les automobilistes sont invités à surveiller attentivement les bulletins météorologiques des prochains jours.

Les Québécois seront nombreux à se déplacer le week-end prochain pour aller festoyer chez leurs proches. Ils devront cependant s’armer de prudence sur les routes, puisqu’on prévoit un cocktail météo qui pourrait rendre les conditions difficiles.

Un important système dépressionnaire est ainsi attendu pour vendredi et samedi, qui amènera son lot de précipitations qui vont commencer sous forme de neige, se transformer en pluie verglaçante, puis possiblement en pluie pour plusieurs régions sur le sud-ouest du Québec, selon Environnement Canada.

« Malgré le fait qu’il y a une incertitude quant à la trajectoire et au moment exact du début des précipitations, nous anticipons un système majeur au courant de la journée de samedi, qui va se traîner encore les pieds au courant de la journée de dimanche sur la Basse-Côte-Nord », précise le météorologue d’Environnement Canada Jean-Philippe Bégin. « Donc définitivement, des conditions routières difficiles [sont] à prévoir samedi. »

Un Noël blanc

Même son de cloche chez Météo Média, qui indique sur son site Web que le système « générera de la neige au départ [vendredi], mais il risque aussi de causer de la pluie durant la journée de samedi en raison d’un influx de temps doux ».

Selon M. Bégin, il serait étonnant que la pluie arrive à faire fondre toute la neige qui est tombée au cours de la dernière semaine, de sorte que les chances que Noël soit blanc demeurent élevées. Surtout qu’un autre système dépressionnaire pourrait toucher le Québec la journée même de Noël et provoquer des chutes de neige. « Les chances sont avec nous [pour un Noël blanc] », avance-t-il.

« Un système qui passerait au nord du fleuve pourrait pomper beaucoup d’air doux et quand même causer de la fonte, [mais] ce serait surprenant de voir toute cette neige-là disparaître, donc la majeure partie des régions devrait connaître un Noël blanc. »

M. Bégin précise qu’il existe encore des incertitudes quant à la trajectoire des systèmes. Les automobilistes sont donc invités à surveiller attentivement les bulletins météorologiques des prochains jours pour s’assurer de pouvoir se déplacer en toute sécurité.

Pas plus de neige

Par ailleurs, si on peut avoir l’impression que le mois de décembre a été plus enneigé qu’à l’habitude, le météorologue d’Environnement Canada assure qu’il n’en est rien.

Il souligne ainsi qu’en regardant les statistiques, du moins pour la région de Montréal, on note 35 centimètres de neige reçus depuis le début de décembre, alors que la normale pour l’ensemble du mois est de 49 centimètres.

« C’est une impression parce que ça fait une semaine qu’on en reçoit pratiquement tous les deux jours, et ça a commencé avec une bonne tempête sur la plupart des régions du Québec la semaine dernière », rappelle-t-il.

La neige qui tombera possiblement sur la province le jour même de Noël pourrait cependant venir ajouter des centimètres au total de décembre, ce qui fera sans doute le bonheur des amateurs de sports d’hiver qui espèrent passer le congé des Fêtes à l’extérieur.

« Il y a un potentiel de rétablir les conditions hivernales avec la tempête qu’on anticipe le long de la côte est américaine, qui pourrait donner de la neige. […] On se retrouverait dans l’air froid entre Noël et le jour de l’An, ça amènerait définitivement des conditions hivernales », note M. Bégin, soulignant toutefois qu’il existe encore de l’incertitude quant aux prévisions de la semaine prochaine.