Un vélo fantôme à la mémoire de Clément Ouimet

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir

C’est devenu une tradition quand un cycliste décède dans un accident de la route : un vélo fantôme, peint en blanc, est installé sur les lieux du drame. Un vélo fantôme a ainsi été installé en hommage à Clément Ouimet, mercredi, sur la voie Camillien-Houde, au pied du mont Royal, à l’endroit précis où le cycliste professionnel âgé de 18 ans a perdu la vie, le 4 octobre dernier, après avoir été heurté par un véhicule qui effectuait illégalement un demi-tour. Il s’agit d’un des vélos de course de Clément Ouimet, auquel ses proches ont ajouté des pièces de leurs propres bicyclettes en guise de souvenir.