Accurso a participé à un système «bien rodé», avance la Couronne

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Tony Accurso

Laval — La Couronne a mis toutes ses cartes sur la table en ouverture du procès de l’entrepreneur Antonio Accurso, jeudi, à Laval. Dans sa déclaration d’ouverture au jury, le procureur Richard Rougeau a expliqué qu’il entendait démontrer que l’accusé a participé à un système « bien rodé » de corruption et de collusion dans l’octroi de contrats « qui était tellement simple » qu’il est étonnant qu’il n’ait pas été débusqué plus rapidement. Me Rougeau a décrit une pratique où certains hauts fonctionnaires et l’ex-maire de Laval Gilles Vaillancourt décidaient d’avance qui obtiendrait un contrat. La Couronne entend prouver hors de tout doute raisonnable qu’Accurso et ses entreprises ont été parties prenantes de ce système.