Des passages sur les voies ferrées réclamés

Photo: Olivier Zuida Le Devoir

Le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) prie le gouvernement fédéral d’exiger des compagnies de chemin de fer du Canadien Pacifique et du Canadien National qu’elles aménagent des passages pour piétons et vélos. Pour le CRE-Montréal, les refus historiques de CP et CN de répondre aux besoins de mobilité des citoyens se manifesteront tant qu’une loi ne les contraindra pas à agir autrement. Les voies ferrées, qualifiées par l’organisme de frontières urbaines, ne sont pas seulement dangereuses, elles « découragent l’utilisation du transport actif ». Une pétition a été déposée à la Chambre des communes.

1 commentaire
  • Bernard Terreault - Abonné 18 août 2017 08 h 11

    Il n'y pas seulement les chemins de fer

    Les autoroutes ont le même effet. Si ça ne dérange pas trop les automobilistes de faire un détour de 5 km pour aller du point A au point B séparés de 1/2 km à vol d'oiseau, ce n'est pas pareil pour le piéton à qui ça va prendre une heure ou le cycliste de 15 à 25 minutes suivant sa forme physique ou s'il traîne une voiturette de bébé double!