Une cinquantaine de migrants accueillis dans Ahuntsic-Cartierville

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir

L’ancien édifice des Soeurs de la Providence a accueilli une cinquantaine de migrants depuis son ouverture dimanche, dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville. L’immeuble, propriété de la Ville de Montréal, a été converti en centre d’hébergement temporaire pour pallier la hausse des demandeurs d’asile qui traversent la frontière à pied entre le Canada et les États-Unis. Jusqu’à 300 migrants pourront séjourner dans ce nouveau centre. Quelque 800 demandeurs d’asile ont par ailleurs temporairement élu domicile au Stade olympique de Montréal depuis la semaine dernière. On estime à 250 le nombre de demandeurs d’asile qui arrivent au Québec chaque jour. La majorité d’entre eux sont d’origine haïtienne. Montréal pourrait ouvrir d’autres centres d’hébergement, a indiqué lundi en fin d’après-midi le vice-président du conseil exécutif de la métropole, Harout Chitilian, sans préciser l’emplacement et la capacité d’accueil de ces autres lieux d’accueil.