Un Canadien accusé de piratage conteste son extradition

Photo: Mark Blinch La Presse canadienne

Hamilton — Le Canadien accusé dans l’affaire du piratage massif de courriels de Yahoo ! contestera son éventuelle extradition vers les États-Unis, a indiqué son avocat. L’avocat Amedeo DiCarlo, qui représente Karim Baratov, a précisé mercredi que, s’il ne parvient pas à négocier avec les autorités américaines une issue convenable pour son client avant une audience prévue le 8 septembre, il tenterait de le garder en sol canadien. Karim Baratov avait été arrêté en mars, à Hamilton, en Ontario, en vertu de la Loi sur l’extradition, après que les autorités américaines l’eurent accusé de piratage informatique, d’espionnage économique et d’autres crimes. Trois autres personnes ont aussi été accusées dans cette affaire, dont deux sont considérées comme des agents présumés du service de sécurité fédéral de la Russie. Yahoo ! a affirmé en septembre que les renseignements d’au moins 500 millions de comptes d’usagers avaient été volés dans une cyberattaque survenue deux ans plus tôt. M. Baratov est accusé d’avoir piraté 80 comptes Yahoo ! et risque une peine maximale de 20 ans de prison aux États-Unis s’il est reconnu coupable.