Deux sites d’injection supervisée ouvriront prochainement à Montréal


Après des années d’un travail constant de sensibilisation et de persuasion, deux sites d’injection supervisée ouvriront leurs portes bientôt à Montréal, l’un dans l’arrondissement de Ville-Marie, l’autre dans Hochelaga-Maisonneuve. La ministre déléguée à la Santé publique, Lucie Charlebois, a eu une heureuse surprise vendredi alors qu’elle se trouvait à Montréal pour visiter les locaux d’un des deux sites à la veille de l’ouverture de deux événements internationaux sur la toxicomanie qui se tiendront dans la métropole : la ministre fédérale de la Santé, Jane Philpott, venait tout juste d’accorder plus tôt dans la journée les exemptions légales requises afin de permettre aux deux centres d’ouvrir leurs portes. Les sites d’injection supervisée offrent un espace sécuritaire aux toxicomanes et leur fournissent le matériel requis — seringues stériles, tampons de gaze et autres — pour procéder à des injections sans risque.