Les Sommets sur le fleuve - Du luxe à l'Île-des-Soeurs

Quand le président de la Corporation Proment, Samuel Gewurtz, se targue d'avoir bâti tout un quartier de l'Île-des-Soeurs, il n'exagère pas. Les Sommets sur le fleuve s'inscrivent dans un projet dont la valeur marchande dépasse les

350 millions de dollars!

Les condominiums des Sommets sur le fleuve, ceux des Jardins des Vosges et les résidences unifamiliales du Domaine de la Pointe forment maintenant une «communauté de prestige» sur la pointe sud de l'Île-des-Soeurs, à laquelle s'ajoutera bientôt la phase III de ces fameux Sommets sur le fleuve.Lorsque la construction des différents projets de Proment sur la pointe sud de l'Île-des-Soeurs sera entièrement terminée en 2006, Proment y aura construit un ensemble d'habitations dont la valeur foncière dépassera les 350 millions $. La phase III des Sommets sur le fleuve a, à elle seule, une valeur de 80 millions $.

Ce plus récent complexe de condominiums haut de gamme de l'Île-des-Soeurs se distingue par son environnement. «Ce qui fait que le projet est fantastique, c'est le site. Les deux bâtiments de la phase III vont être placés pour bénéficier au maximum de la vue sur l'eau. Ils offriront aussi une vue sur l'île de Montréal», explique, enthousiaste, l'architecte du projet, Jean-Pierre Bart.

Vue sur le fleuve

«Nous avons toujours dit que nous vendions les vues, et que l'appartement venait avec», ajoute Samuel Gewurtz en blague. Ces vues seront bien exploitées dans les deux bâtiments de la phase III avec un hall d'entrée commun comprenant un atrium complètement vitré de 28 pi de hauteur sur deux étages, qui permettra à ceux qui y accèdent d'admirer le fleuve Saint-Laurent. La plupart des appartements, dont les «penthouses» au dernier étage, auront une vue semblable.

Les résidants pourront aussi bénéficier des jardins du complexe qui s'étendent sur 300 000 pi2. Ils comprendront, entre autres, un verger de pommiers, un jardin zen et une pagode de deux étages ressemblant à celle du parc de la Bagatelle à Paris. Ils sont conçus par la firme Williams, Asselin, Ackaoui, soit la firme d'architectes-paysagistes à qui l'on doit les jardins du Champ-de-Mars dans le Vieux-Montréal et la plage du parc Jean-Drapeau sur l'île Notre-Dame.

Riche clientèle

La phase III du projet comprend 165 condominiums de luxe répartis sur 22 étages. «On attire la crème de la crème du monde francophone. On a plusieurs unités qui valent plus de 500 000 $», affirme fièrement Samuel Gewurtz. Le prix d'un condo varie entre 195 000 $ et 2 millions $. Certains possèdent 850 pi2 alors que d'autres peuvent atteindre 4000 pi2.

Si le prix varie autant, c'est bien sûr en raison de la grandeur du condo, mais aussi à cause des choix du client. «Les gens ont trois choix de finition: l'argent, l'or ou le platine. Par exemple, vous pouvez avoir une cuisine à 10 000 $ ou à 40 000 $, c'est vous qui choisissez», illustre le président de la Corporation Proment.

Comme une grande majorité de projets de condominiums de luxe dans la région de Montréal, la phase III des Sommets sur le fleuve vise une clientèle de baby-boomers de classe moyenne à supérieure dont les enfants ont quitté la maison. «C'est pour ceux qui aiment être dans un country club près du centre-ville», lance M. Gewurtz. Le projet se situe à peine à 10 minutes de Montréal en voiture.

Pour plaire à cette clientèle, chose très rare, un centre de golf virtuel sera mis sur pied à l'intérieur des bâtiments, et ce, en plus d'un centre sportif et communautaire. Les appartements seront dotés de majestueuses fenêtres et de grands balcons. Ses résidants auront accès à un magasin général en franchissant une porte cochère.

La construction du premier bâtiment de la phase III débutera ce mois-ci pour être fin prêt en juin 2005. Ses unités ont déjà été vendues à plus de 50 %. Si les ventes continuent d'aller bon train, le deuxième bâtiment sera mis en chantier.

Le quartier de la «communauté de prestige» de la pointe sud de l'Île-des-Soeurs sera ainsi achevé, à moins que la Corporation Proment n'ait d'autres projets dans son sac.