Des premiers témoins au procès Contrecoeur

Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir

Les premiers témoins au procès du Faubourg Contrecoeur ont été entendus mardi, plus d’un an après le début des procédures. Trois policiers de la Sûreté du Québec qui ont participé à des perquisitions dans le cadre de l’enquête Faufil ont été appelés à la barre. La Couronne a déposé des éléments de preuve saisis aux bureaux de Construction F. Catania et de la firme Groupe Gauthier Biancamano Bolduc, ainsi qu’aux locaux d’Union Montréal et de la Ville de Montréal. Les policiers ont notamment mis la main sur des communications entre les parties et les agendas électroniques de l’ex-président du comité exécutif de la Ville de Montréal, Frank Zampino, et de Construction F. Catania. Le procès se poursuivra jeudi. Les six accusés sont soupçonnés d’avoir utilisé des stratagèmes frauduleux pour favoriser Construction F. Catania dans la réalisation d’un projet immobilier de 1800 logements dans l’est de Montréal.