Les musulmans de Québec auront enfin leur cimetière

Pas moins de 70 % des familles musulmanes du Québec dépensent jusqu’à 10 000 $ pour rapatrier dans leur pays d’origine les dépouilles de leurs proches.
Photo: Kenzo Tribouillard Agence France-Presse Pas moins de 70 % des familles musulmanes du Québec dépensent jusqu’à 10 000 $ pour rapatrier dans leur pays d’origine les dépouilles de leurs proches.

Les musulmans de la région de Québec auront finalement leur cimetière, de l’autre côté du pont, sur la Rive-Sud.

Les membres du Centre culturel islamique de Québec, ciblé par un attentat le 29 janvier, ont choisi dimanche de faire l’acquisition d’un terrain d’une valeur de 215 000 $ qui est situé sur la Rive-Sud de Québec. Le président du centre, Mohamed Yangui, a confirmé la nouvelle, mais pas le nom de la municipalité dans laquelle se trouvera le cimetière.

« Il y a une promesse d’achat, mais on doit encore signer avec les propriétaires du terrain », a-t-il déclaré au Devoir.

Les membres du Centre culturel islamique de Québec ont approuvé à l’unanimité le choix du terrain, qui est déjà zoné comme étant un cimetière.

Les terrains sont beaucoup moins chers sur la Rive-Sud de Québec, a fait valoir Mohamed Yangui. « À Sainte-Foy, le terrain seul coûtait un million de dollars », a-t-il illustré, en faisant référence à des démarches d’acquisition entreprises dans le passé, sans succès.

Seulement à Montréal

L’attentat de Québec, qui a fait six morts, a ramené à l’avant-plan les problèmes auxquels font face les musulmans qui souhaitent enterrer leurs morts hors de la région de Montréal, où l’on retrouve les seuls cimetières musulmans de la province.

Pas moins de 70 % des familles musulmanes du Québec dépensent jusqu’à 10 000 $ pour rapatrier dans leur pays d’origine les dépouilles de leurs proches.

Aux funérailles de trois des six victimes de l’attentat de Québec, le maire Régis Labeaume s’était engagé à trouver un moyen de fournir un cimetière aux musulmans qui habitent sa ville.

5 commentaires
  • André Joyal - Abonné 19 février 2017 19 h 56

    R.I.P.

    Qu'ils reposent en paix.

  • Martin Dumas - Inscrit 20 février 2017 07 h 29

    enfin...

    ...un cimetière pour reposer en paix.

  • André Mutin - Abonné 20 février 2017 09 h 32

    Dans une société vraiment laïque ce problème n’existerait pas !


    Voir : « Tous égaux devant la mort? » de Christian Rioux ( 10 février 2017 )

    http://www.ledevoir.com/societe/ethique-et-religio

    • Roxane Bertrand - Abonnée 20 février 2017 12 h 09

      Dans une société où tous sont pareils....effectivement....mais ça n'existera jamais.

      La laïcité ne veut pas dire que les gens n'ont pas de Foi mais qu'aucune Foi n'est exprimée par l'état. L'état est donc athée, mais pas les gens. Si vous voulez croire à "La Grande Citrouille"... libre à vous dans une société laïque.

      La mort, c'est privé. C'est LA place de la Foi et de la religion!

  • Robert Beauchamp - Abonné 20 février 2017 10 h 57

    La promesse politique

    Lors des événements tout chauds, le maire Labeaume promettait un cimetière aux musulmans, alors que ceux-ci avaient déjà fait l'acquisition d'un terrain pour cette fin. C'était quoi finalement l'annonce?