Le pape appelle à prier pour les enfants «menacés par l’IVG»

Depuis son élection, le pape s’est à plusieurs reprises inquiété de la baisse de la natalité en Europe, notamment en Italie.
Photo: Andrew Medichini Associated Press Depuis son élection, le pape s’est à plusieurs reprises inquiété de la baisse de la natalité en Europe, notamment en Italie.

Rome — Le pape François a appelé dimanche à défendre la « culture de la vie » contre « la logique du déchet et la baisse démographique », et à prier pour les enfants « menacés par l’interruption de grossesse et les personnes en fin de vie ».

« Chaque vie est sacrée. Faisons avancer la culture de la vie comme réponse à la logique du déchet et à la baisse démographique », a déclaré le pape à l’occasion de la Journée mondiale de la vie. « Soyons proches et prions ensemble pour les enfants menacés par l’interruption de grossesse, et aussi pour les personnes en fin de vie », a ajouté le pontife argentin lors de l’Angélus, place Saint-Pierre.

Depuis son élection, le pape s’est à plusieurs reprises inquiété de la baisse de la natalité en Europe, notamment en Italie.

Dans son encyclique Laudato si de juin 2015, il assure que « la croissance démographique est pleinement compatible avec un développement intégral et solidaire ».

Comme ses prédécesseurs, le pape François, fidèle à la doctrine de l’Église catholique, est un farouche opposant à l’avortement.

Dans le cadre du jubilé de la Miséricorde l’année dernière, il a cependant fait un pas en direction des femmes regrettant leur avortement, en permettant à tous les prêtres d’absoudre leur geste, alors que seuls les évêques avaient auparavant ce pouvoir.