Les obsèques de trois des victimes de l’attentat de Québec auront lieu à Montréal

L’attentat de dimanche soir à la grande mosquée de Québec a fait six morts.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne L’attentat de dimanche soir à la grande mosquée de Québec a fait six morts.

Les funérailles de trois des six victimes de la fusillade survenue dimanche dernier au Centre culturel islamique de Québec auront lieu ce jeudi à 13 heures à l’aréna Maurice-Richard, dans l’est de la métropole, a annoncé le maire Coderre mercredi.

La cérémonie se déroulera dans le respect des rites musulmans, mais elle sera ouverte à tous les citoyens désireux de rendre hommage aux victimes de l’attentat. 

Le maire Coderre a identifié les trois hommes dont les obsèques seront célébrées à Montréal.

Il s’agit de Abdelkrim Hassane, 41 ans, originaire d’Algérie, qui était marié et père de trois fillettes. Il était analyste informatique au gouvernement du Québec.

Aboubaker Thabti, 44 ans, un travailleur du milieu pharmaceutique qui était originaire de la Tunisie. Il était marié et père de trois enfants.

Khaled Belkacemi, 60 ans, un Algérien d’origine, père de deux enfants adultes, qui était professeur titulaire et chercheur à la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation à l’Université Laval.

Les obsèques des trois hommes auront lieu à Montréal parce que le rite musulman prescrit qu’il faut disposer des corps dans les 48 heures, a expliqué le maire. Les dépouilles des trois hommes seront ensuite rapatriées dans leur pays d’origine, soit l’Algérie et la Tunisie.

La cérémonie sera organisée par le Centre islamique Badr, mais la Ville de Montréal prendra en charge la gestion logistique de l’événement, la sécurité et le protocole. M. Coderre n’a pas pu préciser quels dignitaires seront présents.

Un événement solennel

L’aréna Maurice-Richard compte plus de 5600 places. « Avant tout, c’est un événement solennel, pour les familles et pour la communauté. Tout va se faire dans le respect du rite musulman », a expliqué le maire tout en invitant la population à se joindre à la cérémonie. Il a cependant recommandé aux citoyens de privilégier le transport en commun.

« Nos autorités policières, par l’entremise du directeur Philippe Pichet, travaillent avec tout le monde. Étant donné que ça va être un événement important, tout sera mis en place pour s’assurer que les choses se dérouleront bien », a-t-il ajouté

Denis Coderre a indiqué que la décision de rapatrier les corps en Algérie et en Tunisie n’avait rien à voir avec la rareté des lieux de sépulture pour les musulmans au Québec. « On pourra reparler de ce dossier par la suite parce que je pense qu’il faudra le régler à un moment donné », a-t-il dit.

Par respect pour les victimes de l’attentat et pour leur communauté, les policiers en service jeudi délaisseront leurs pantalons de camouflage pour porter l’uniforme réglementaire, a annoncé la Fraternité des policiers de Montréal. Rappelons que les policiers avaient été sévèrement critiqués pour avoir porté leurs pantalons colorés lors des funérailles de l’ex-premier ministre Jacques Parizeau en juin 2015. Dans un message à ses membres, la Fraternité signale que les policiers devront aussi s’abstenir de porter la casquette rouge. Les moyens de pression seront de retour dès vendredi, a précisé le syndicat.

Cérémonie pour Karim Hassane, Aboubaker Thabti et Khaled Belkacemi

Le jeudi 2 février 2017, à midi.
2800, rue Viau, Montréal.