Les juristes de l’État tiennent des vigiles devant les bureaux de Couillard

Les juristes de l'État sont en grève depuis le 24 octobre dernier.
Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir Les juristes de l'État sont en grève depuis le 24 octobre dernier.

Les avocats et notaires de l’État québécois entreprennent à 8 h, mardi, des vigiles de 24 heures devant les bureaux du premier ministre du Québec, Philippe Couillard, simultanément à Québec et à Montréal.

Les quelque 1100 avocats et notaires à l’emploi des différents ministères et organismes gouvernementaux sont en grève générale illimitée depuis le 24 octobre dernier. Ils assurent toutefois les services essentiels, comme les cas urgents.

En tenant des vigiles, les membres d’Avocats et notaires de l’État québécois (LANEQ) disent vouloir démontrer leur détermination.

Le président de LANEQ, Jean Denis, a confirmé la semaine dernière la rupture des négociations avec le gouvernement du Québec après quatre rencontres exploratoires tenues depuis la fin du mois de décembre. Il a qualifié de ridicule la dernière offre reçue.

Lundi, il a toutefois espéré une reprise des pourparlers avec le nouveau président du Conseil du trésor, Pierre Moreau.

Me Denis affirme que Les Avocats et notaires de l’État québécois ne font que revendiquer le même traitement que leurs collègues, les procureurs de la Couronne. Le gouvernement réplique qu’il doit se montrer équitable face aux autres employés de l’État.